Coronavirus : De nouveaux chiffres portent le bilan en Chine à près de 60 000 cas confirmés et au moins 1 355 morts.


Les yeux demeurent toujours tournés vers la Chine où est relevé l’épicentre de l’épidémie du coronavirus. Les dernières informations relayées par la presse font état d’un nombre de nouveaux cas de contamination qui a explosé, a informé la presse internationale. Selon ‘’Les Echos’’ ce grand bond est le fruit d'un changement de méthode pour repérer les malades. Cependant, ces chiffres qui semblent refléter l'ampleur réelle de l'épidémie ont semé l’inquiétude dans le reste du monde.
 
‘’Les autorités sanitaires (Chinoises) ont fait part d'une explosion du nombre de nouveaux malades. Plus de 14 840 cas de contamination ont été détectés en 24 heures, soit dix fois plus que la veille, ainsi que 242 nouveaux décès : bilan macabre jamais atteint depuis le début de la crise. Ces nouveaux chiffres portent le bilan humain en Chine à près de 60 000 cas confirmés et au moins 1 355 morts’’, a appris Dakaractu.
 
Mais ladite source médiatique dans sa relation des faits a tenté de rassurer les populations. ‘’L'accélération du bilan témoigne de la difficulté à saisir l'étendue et la gravité de l'épidémie de coronavirus en Chine, alors que les derniers jours témoignaient d'une réduction des nouveaux cas. Les nouveaux chiffres ne signifient pas que l'épidémie s'est forcément aggravée, mais résultent d'un changement des autorités dans la façon de repérer les malades. Jusqu'à présent, seuls les cas confirmés par des kits de test standard étaient comptabilisés’’. 
 
Les statistiques reflétant l'ampleur réelle de l'épidémie revues à la  hausse
 
C’est alors que Wuhan fait face à une pénurie de tests, les autorités ont décidé qu'une radio pulmonaire pouvait suffire à diagnostiquer l'infection au virus. La méthode est moins précise mais, en ratissant large, les autorités de Wuhan espèrent ne laisser aucun malade dans la nature’’.
 
‘’Le but est d'isoler rapidement le virus, explique le docteur français Philippe Klein, actuellement à Wuhan. Les malades sévères sont placés dans les hôpitaux, les patients avec des symptômes minimes sont confinés dans des stades et centres d'exposition, et toutes les personnes en contact sont logées dans des hôtels réquisitionnés. Les restrictions se sont encore renforcées ces derniers jours : seul un membre de la famille est désormais autorisé à sortir faire ses courses tous les trois jours. Signe que l'inquiétude reste forte, les usines et entreprises ne rouvriront pas comme prévu lundi prochain. Les autorités ont reporté l'échéance au 20 février’’.
 
Cette situation explique la réunion d’urgence des ministres de la Santé de la Cedeao sur la préparation et la réponse à l’épidémie du nouveau coronavirus prévue ce vendredi 14 février 2020 en terre malienne. 
 

 
Jeudi 13 Février 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :