Circulation routière : Dakar de plus en plus embouteillée à l’approche de la Tabaski.

À Dakar, les embouteillages font désormais partie du quotidien de bon nombre de conducteurs. Un quotidien qui irrite et qui influe sur les décisions quant aux moyens de transport à emprunter ou même dans les choix des déplacements pour certains.


Les routes de Dakar et de sa banlieue étaient particulièrement saturées hier lundi et ce mardi en début de journée. La circulation était très difficile à partir de la banlieue et jusqu’au centre-ville. Des bouchons qui ont déjà rendu furieux bon nombre d'automobilistes, confrontés à d’interminables embouteillages.

Les conducteurs perdent plusieurs heures dans les routes du centre ville et sur l’avenue Cheikh Ahmadou Bamba à hauteur du marché des Hlm, notamment. Ces artères étaient particulièrement saturées ce mardi, à moins de 10 jours de la Tabaski. 

Dakar-centre a encore conforté ces derniers jours sa place d’agglomération la plus congestionnée de la capitale. Le conducteur qui emprunte son véhicule en semaine dans la capitale pour un trajet de 30 minutes, pendant les heures de pointe, aura ainsi passé plus d’une heure dans les embouteillages. 

Avec la levée de l’état d’urgence et certaines mesures restrictives liées à la gestion de la Covid-19, le trafic automobile a augmenté sur l’axe du Pont de Hann - Malick Sy, École normale - Corniche des Parcelles Assainies et sur l’avenue Bourguiba. Et depuis la reprise des horaires normaux de travail dans l'administration sénégalaise, un engorgement dans les transports en commun est noté... 
Mardi 21 Juillet 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :