Chantier colossal : Massalikoul Jinaan en quelques chiffres et révélations

Sept années pour achever sa construction, plus de 20 milliards de francs CFA utilisés pour le financement, une capacité de 30. 000 places, cinq minarets : autant d'indicateurs qui permettent de se rendre compte de l'ampleur du chantier de la mosquée Massalikoul Jinaan, dont l’inauguration est prévue le vendredi 27 septembre prochain.


Pour mieux se rendre compte de l'ampleur de la tâche, il suffit de voir le nombre d'années qu'il a fallu pour construire la grande mosquée Massalikoul Jinaan. Sept ans de travaux pour la mettre sur pied. D'importants ouvrages y ont eu lieu depuis le 7 juillet 2012, date de démarrage des travaux confiés à Serigne Mbackiou Faye, représentant du Khalife général des mourides à Dakar.

 

Une mosquée aux cinq minarets 

 

La mosquée aux cinq minarets a été érigée sur un vaste terrain de six hectares, dans le quartier populaire de Colobane. Les travaux ont débuté après la pose de la première pierre effectuée par le prédécesseur de Serigne Sidy Moukhtar Mbacké, septième Khalife de Bamba. Après que l’architecte sénégalais Meïssa Diodio Touré, qui a dessiné les minarets de Touba, ne peaufine ses plans. Et les premières opérations de coulage des fondations en béton ont commencé avec les ouvriers du Consortium des entreprises du Sénégal (CDE), chargé du gros œuvre.

 

Le principal minaret culmine à 75 mètres

 

La durée du chantier peut en partie être expliquée par les matériaux utilisés, notamment pour le principal minaret, qui culmine à 75 mètres, le plus haut de la capitale, soit sept mètres de plus que celui de la grande mosquée de Dakar. Les cinq minarets ont été réalisés par Royam, une entreprise suisse spécialisée dans les constructions verticales. Des artisans réputés du monde entier se sont chargés de l’embellissement, du revêtement en marbre et de la décoration de la coupole.

 

Le coût de la construction estimé à plus de 20 milliards

 

Le chantier est donc monumental, mais il est à la hauteur des attentes. Le coût de la construction estimé à un peu plus de 20 milliards a été couvert exclusivement par les « adiya » des fidèles mourides. La plus grande partie de l'argent provient de quêtes organisées. Les dons provenant d’anonymes, d’entreprises et de grandes fortunes sénégalaises frisent les millions d’euros.  Les disciples mourides ont apporté une contribution à hauteur de 15 milliards de nos francs en plus des 5,5 milliards dégagés par feu Serigne Sidy Moukhtar Mbacké.

 

Une capacité de 30. 000 places

 

Souhaité par le prédécesseur de Serigne Mountakha Mbacké, ce monument aux dimensions - et au budget -  titanesques est du goût de tous les sénégalais, toutes confréries confondues. « C’est une œuvre monumentale à la gloire de Cheikh Ahmadou Bamba », renseigne Mbackiyou Faye. Avec une capacité d’accueil d’environ 30 mille places, le lieu de culte a de quoi séduire, à première vue. Massalikoul Jinaan a été dotée d’une salle de prière de 8 mille places, 20 mille places à l’extérieur et 3 mille places à l’étage.

Lundi 23 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :