Chambre criminelle : Deux jeunes tendent un piège à un client qui venait de retirer un montant de 15 millions à la CBAO


E Attokora, alias Prof, S Traoré  alias Ngolo, A Mendy et Mb Gaye ont comparu ce mercredi 04 janvier 2023 devant la chambre criminelle de Dakar pour association de malfaiteurs contre tous, vol en réunion commis avec violence et usage de véhicule contre les deux premiers et recel criminel pour les deux derniers. À cet effet, ils risquent des peines allant de 15 à 5 ans de réclusion criminelle.

Le jugement sera rendu le 18 janvier prochain.

En effet, il résulte des débats d'audience que le nommé O Ba s’était rendu dans la journée du 17 août 2017 à la banque CBAO en face de la Foire, pour y récupérer de l'argent que lui avait envoyé son ami établi en France, le nommé T Dia.

Cette somme d'argent était destinée à la construction d'une maison de celui-ci sise à Guédiawaye. À peine arrivé chez lui, avec la sacoche contenant l'argent entre ses mains, il a été agressé et dépossédé par deux individus qui se sont emparé du sac avant de s'enfuir en Gambie.

Les deux individus seront identifiés sous les noms de S Traoré et d'E Attakora. Arrêtés, ils ont tout de suite reconnu les faits qui leur sont reprochés.

La partie civile, O  Ba, est revenu sur sa mésaventure. "Ce jour-là, j'avais mis les 15 millions de francs CFA dans un sachet noire. Une fois sorti de la banque, j'ai soupçonné des jeunes qui étaient près des laveurs de voiture et qui n'ont cessé de m'observer.  J'étais accompagné de la personne qui m’a remis l'argent. Je l’ai informé que ces conducteurs de moto m'ont suivi. Quand je suis sorti de la voiture, l'un d'entre eux m'a attaqué pour arracher le sachet. Il a eu à me blesser au niveau de la jambe. Par la suite, des riverains sont venus à ma rescousse, m'ont fait savoir que c'étaient un certain V Diop et Prof.

Des déclarations balayées d'un revers de main par les accusés, qui ont certes reconnu le vol, mais nié la violence.

Interrogés, les accusés S Traoré et E Attakora ont reconnu les faits, tout en renseignant qu’ils ont été aidés par Ma et B qui les ont renseigné sur l'identité de la victime. Poursuivant, ils précisent qu'ils se sont partagé le butin à la cité Mixta.

Quant à A Mendy, elle a nié les faits qui lui sont reprochés. Elle conteste avoir reçu la somme de 10 millions de son neveu S Traoré et de son ami E Attakora. Par contre, elle avoue avoir reçu la somme de 5 millions de la part de ses co-accusés.

S'agissant de M Ndiaye poursuivi pour recel, il affirme avoir reçu la somme de 300 mille francs Cfa de la part de S Traoré dont une partie devait être partagée entre A Diallo et Nd Faye les petites amies de celui-ci. À l'en croire, il ne connaissait rien des activités délictuelles de S Traoré.

Témoin dans cette affaire, Nd Fa Camara, par ailleurs mère de S Traoré, avoue que son fils l’a appelée pour lui dire qu'il va venir à Mbour. "Arrivé à Mbour, ils sont restés chez moi pendant des heures et par la suite, ils m'ont fait savoir qu'ils allaient partir en Gambie non sans m'offrir la somme de 500.000 francs Cfa. Quelque temps après, j'ai su qu'ils étaient recherchés. Dans ces circonstances, j'ai contacté A Mendy pour lui demander les enfants. Celle-ci m’a raccrochée au nez, me demandant d'aller moi-même chercher mon fils.

Interpellée sur les déclarations du témoin, A Mendy soutient n'avoir jamais dit cela.

L'avocat de la partie civile réclame la somme de 30 millions en guise de dommages et intérêts. Lors de son réquisitoire, le parquet a requis 15 ans de réclusion criminelle contre les accusés S Traoré et E Attakora et 5 ans contre A Mendy et Mb Ndiaye. Du côté de la défense, elle sollicite une application bienveillante de la loi pénale.

Délibéré au 18 janvier prochain...
Jeudi 5 Janvier 2023



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :