CRISE AU BURUNDI : Le Président Macky Sall désigné médiateur


CRISE AU BURUNDI : Le Président Macky Sall désigné médiateur
Avec quatre autres chefs d'Etat et de gouvernement africains, le Président Macky Sall a été désigné vendredi par l'Union africaine (UA) comme médiateur dans la crise au Burundi. Le Chef de l'Etat sénégalais fera équipe avec son homologue mauritanien, le Président Mohamed Ould Abdel Aziz, mais aussi le Gabonais Ali Bongo, le Sud-Africain Jacob Zuma et le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn.
 
Dans la composition de la délégation de médiateurs pour le Burundi, l'UA a fait en sorte de représenter les cinq régions du continent africain. C’est ainsi que le président de la République islamique de Mauritanie va parler pour la région de l’Afrique du Nord, le Sud-Africain Jacob Zuma pour l'Afrique Australe, le Sénégalais Macky Sall pour l’Afrique de l'Ouest, le Gabonais Ali Bongo pour l'Afrique Centrale et le Premier ministre éthiopien représente la région de l’Afrique de l'Est.
 
On note que la délégation n'inclut pas le chef de l'État ougandais, Yoweri Kaguta Museveni, dont la médiation sous régionale dans la crise burundaise commence à montrer des signes d’essoufflement. Macky Sall et ses collègues médiateurs devraient d'ailleurs très bientôt se rendre au Burundi, avec l'espoir de relever un lourd défi. Celui de réussir là où le 26ème sommet ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA a échoué à dégager un consensus sur l'envoi d’une force panafricaine d'au moins 5 000 hommes composée de militaires et de policiers pour la "Mission africaine de prévention et de protection au Burundi" (MAPROBU). Elle avait pour but d'éviter une généralisation de la guerre civile dans ce petit pays des Grands lacs où la situation politique et sécuritaire devient de plus en plus catastrophique et volatile depuis le passage en force à un troisième mandat de Pierre Nkurunziza.
 
Dans le même registre de médiation des crises politiques en Afrique, Macky Sall qui préside également la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a été très actif ce week-end pour trouver une solution au nouveau blocage politique en Guinée-Bissau.
Enquete
Lundi 8 Février 2016
Dakar actu




1.Posté par NiyokwizeraAthanase le 08/02/2016 12:14
nous lui souhaitons bonne chance
c' est travail en peu dur qui demande bcp d' integrite destine pour les vaillants ,pas n'iimporte qui!

2.Posté par zoom le 08/02/2016 13:30
Mieux vaut penser à arbitrer sans prendre parti ici chez nous. Qu'on avance.
Au lieu d'aller s'occuper de problèmes qui ne nous interessent pas.
Focalisons nous sur l'essentiel.
Mediations = deplacements de l'avion presidentiel= gaspillages
Nguiir Yalla, be focused in our problems c'est pour ça que vous etes élu et non pas pour l'étranger



Dans la même rubrique :
Une image, mille mots

Une image, mille mots - 20/02/2018