BAMBEY- Alioune Dionne (ministre de la microfinance) : « Pour que les financements soient payés, il faut arrêter de les distribuer et désormais… »


À Bambey où il était venu accorder  des financements à 54 groupements sur 200 demandeurs , le ministre de la microfinance et de l’économie solidaire a levé le mystère sur la manie qu’ont les Sénégalais à manquer de payer les financements reçus. Pour Alioune Dionne , les régimes précédents ont toujours procédé à des distributions de fonds alors qu’il fallait  cibler et accompagner les bénéficiaires avant de leur allouer des financements.  Le ministre a tenté de décortiquer la différence qui existe entre les termes «  distribuer des financements » et « cibler les bénéficiaires » en utilisant le substantif «  planification » qui procède , selon lui, de la volonté  de l’État à verser dans le « jubbanti ».

Pour le nouveau ministre , il est désormais  nécessaire  de « faire de la microfinance un instrument pour l’économie sociale et solidaire et faire de l’économie sociale et solidaire une niche de création d’emplois ». Alioune Dionne  d’estimer que le secteur ne souffrira plus du spectre des financements impayés dès lors qu’ils ne seront jamais plus accordés suivant des critères politiques mais suite au strict   respect des critères dégagés et imposés à tous les postulants. Il fait signaler  que les groupements ayant déjà  des financements sous le magistère du défunt régime sont écartés tout comme ceux qui manquent d’être dans une approche solidaire et qui ne peuvent  justifier leur  capacité d’exécuter l’activité pour laquelle  le financement est demandé . 

Les financements démarrés à Bambey, fief du ministre Alioune Dionne, porte sur une somme d’un milliard qui sera partagé entre les régions du Sénégal.
Dimanche 23 Juin 2024
Amadou Moustapha Mbaye



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :