Assemblée nationale / Ministère des Sports : Le budget de Matar Bâ, voté à hauteur de 43,6 milliards FCFA.


Après un marathon budgétaire de deux semaines, à l'assemblée nationale, c'était au tour du ministère des sports, Matar Bâ d'être voté ce dimanche matin au sein de l'hémicycle. C'est ainsi que pour l'exercice 2022, il a été convenu à l'issue du vote des députés d'entériner une enveloppe de 43 690 187 677 FCFA en autorisation d'engagement (limite supérieure des dépenses durant l'année) et 33 265 256 288 en crédits de paiement (la limite supérieure des dépenses pouvant être ordonnancées ou payées pendant l’année.) 

Réparti entre trois programmes (pilotage, coordonnation et gestion administrative, développement des ressources humaines et de la formation, développement de la pratique et des infrastructures sportives), le budget compte pas moins de 36,9 milliards de FCFA en autorisation d'engagement et 30,5 milliards en crédits de paiement qui ont été prévus pour le développement de la pratique et des infrastructures sportives. 

À ce propos, Matar Bâ, de rappeler que lors de l'exercice 2021, les réalisations ont porté pour la plupart sur la construction et la réhabilitation d'infrastructures sportives modernes, leur entretien et leur maintenance ainsi qu'au suivi des gouvernances des fédérations sportives. 

Par ailleurs, le ministre des sports qui a défendu son projet de budget devant les députés, a été interpellé sur la nécessité procéder à la réhabilitation des stades régionaux en état de dégradation pour la plupart (stade municipal de sicap Mbao, Stade LSS, Demba Diop...) En outre, l'érection d'infrastructures sportives dans des localités reculées telles que Malem-Hodar (région de Kaffrine) et ou a Goudomp (région Sédhiou.) 

En réponse à une partie de ces interpellations, Matar Bâ d'expliquer que concernant le stade de Mbacké, les travaux sont en cours avec une réception prévue dans le courant du second trimestre de 2022. De même, une reprise des travaux est prévue selon le ministre, pour ce qui est du stade Elimane Fall de Diourbel et du stade de Bambey. Pour ce qui est du stade de Nioro, il a été précisé que les travaux n'avaient pas été initiés par le ministère des sports. 

Dans le volet portant sur le pilotage, coordination et gestion administrative il a été annoncé la promotion d'une forme de gouvernance moderne avec des mécanismes de financements innovants. Dans le projet de loi, il a été évoquée l'adoption d'un code du sport, pour actualiser le cadre normatif du sport sénégalais. 
Dimanche 12 Décembre 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :