Après son célèbre foirail de Séokhaye, Ngoundiane lance son marché hebdomadaire


Séokhaye dans la Commune de Ngoundiane s’est rendu célèbre grâce surtout à son marché transfrontalier à bétail ou foirail. Installé en 2011 par les éleveurs mauritaniens qui étaient précédemment basés dans la Commune voisine de Khombole, ce marché bat tous les records d’affluence lors des périodes de Tabaski. Il faut rappeler que les premiers investissements ont été réalisés par la Commune de Ngoundiane pour la construction de toilettes publiques, l’extension du réseau électrique et l’adduction d’eau sur toute l’étendue du périmètre du foirail. C’est par la suite que le gouvernement du Sénégal, grâce à un financement de l’UEMOA, a construit sur 3 hectares (sur les 10 hectares affectés par la Commune au foirail ) une infrastructure moderne pour accueillir l’ensemble des éleveurs mauritaniens, les éleveurs Peulhs et les éleveurs locaux de la Commune de Ngoundiane et de l’Arrondissement de Thiénaba. > Mais en dehors de la forte affluence notée en période de Tabaski, le marché fonctionne au ralenti le reste de l’année avec un niveau minimum d’approvisionnement en moutons. Pour remédier à cette situation, la Commune de concert avec l’ensemble des éleveurs, a décidé de lancer un marché hebdomadaire ou Louma, le jour du dimanche. Le lancement de ce marché a été fait ce 18 février en présence des hautes autorités administratives dont le Docteur Sakho, Secrétaire Général du Ministère de l’Elevage et des Productions animales, de Mamadou Bamba Fall, sous préfet de l’arrondissement de Thiénaba, de Monsieur Abdou Karim Guèye, Directeur Général de l’ONG international qui œuvre depuis plusieurs années dans le renforcement des capacités des éleveuses dans beaucoup de zones sylvopastorales du Ferlo et du Sénégal oriental à travers le projet USAID Yaajeende. Des centaines d’éleveurs venus de tous les villages de la Commune de Ngoundiane et des environs, des chefs de village, des conseillers municipaux et des responsables des groupements de femmes ont également assisté à la cérémonie de lancement. > Le Maire qui a remercié son Excellence le Président de la République et l’UEMOA pour la construction de ce Foirail moderne a invité les éleveurs à l’utiliser de façon optimale. Pour une meilleure gestion, un GIE sera constitué et se chargera de la gestion et surtout de la collecte des recettes dont une partie va revenir à la Commune et l’autre permettra de prendre en charge les besoins de fonctionnement et d’investissement au niveau du foirail. Pour terminer son propos, le Maire a lancé un appel vibrant aux autorités pour protéger les éleveurs contre le vol du bétail. Pour cela, les peines doivent être corsées à l’endroit des voleurs et les moyens renforcés pour les forces de sécurité. Il a rendu un hommage au chef de Poste de gendarmerie de Ngoundiane qui polarise tout l’arrondissement de Thiénaba et les communes de Ndiaganiao et Tassette et a demandé à ce que ce poste soit érigé en brigade et son effectif renforcé.
Lundi 19 Février 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
LE LAIT, TROP LAID ?

LE LAIT, TROP LAID ? - 24/05/2018