Appel à témoin du Procureur : Ousmane Sonko et Abdoul Mbaye affichent leur disponibilité.


Parmi les voix les plus retentissantes dans l’affaire du scandale sur le pétrole et le gaz sénégalais, le leader de Pastef Ousmane Sonko et l’ancien Pm, Abdoul Mbaye confient être dans de bonnes dispositions pour répondre à l’invite du procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, afin de contribuer à l’éclatement de la vérité.

Dans un communiqué rendu public, le candidat déchu à la présidentielle relève sur la sortie du procureur de la République, une ‘’tentative désespérée de diversion d’un pouvoir rattrapé par ses mensonges d’Etat’’. ‘’Mais qu’à cela ne tienne, je le prends au mot et me mets à la disposition totale de ses enquêteurs pour réitérer et fournir les preuves de mes accusations de trafic d’influence, conflit d’intérêt, faux, prise illicite d’intérêt, fraude fiscale, concussion et trahison contre les personnes Macky Sall, Aliou Sall, Aly Ngouille Ndiaye, Amadou Ba, Cheikh Ahmed Tidiane Ba, Mouhamed Boune Abdallah Dione entre autres’’ a déclaré l’ancien inspecteur des impôts et domaines qui qualifie Serigne Bassirou Guèye de bras judiciaire de Macky Sall. Dans le document, Ousmane Sonko rappelle au procureur de la République sa plainte contre Mamour Diallo portant sur un détournement de 94 milliards Fcfa et considère que Serigne Bassirou Guèye ‘’depuis plus de 20 mois, feint de l’ignorer en se réfugiant derrière une commission d’enquête parlementaire BBY’’.

Pour sa part, le chef de file de l’ACT, Abdoul Mbaye a renseigné nos confrères de la Seneweb qu’il est ‘’prêt’’ à déférer à la convocation des enquêteurs de la DIC. ‘’Non seulement je vais dire aux enquêteurs ce que je sais, mais je vais leur expliquer parce qu’il n’est pas certain, qu’à chaque fois, leur formation leur permette d’appréhender certaines questions’’ a-t-il martelé.
Sur l’invite du maître des poursuites qui appelle les experts pétroliers à se rapprocher des enquêteurs, Abdoul Mbaye magnifie. ‘’La première réflexion qui me vient à l’esprit, c’est mieux vaut tard que jamais. Cela fait maintenant trois ans que j’ai adressé des lettres ouvertes au président de la République pour qu’on engage des enquêtes administratives et judiciaires sur cette question Petro-Tim’’, dira-t-il.
Il a, notamment, rappelé avoir saisi il y’a plus d’un an le Procureur de la République pour qu’il engage des enquêtes sur cette même affaire...
Jeudi 13 Juin 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :