Affaire Namora : Un collectif d’acquéreurs de propriétés interpelle le Président Macky Sall


Le collectif d’acquéreurs de propriétés à Namora a tenu un point de presse pour réclamer du Gouvernement un traitement diligent des engagements pris dans le cadre du programme de logement sociaux SUSTAS-NAMORA.  Les décrets de baux d’attribution et de régularisation devant permettre aux acquéreurs de logement de pouvoir bénéficier de leurs maisons n’ont toujours pas été signés par le Chef de l’Etat Macky Sall, après le changement de régime en 2012.

Le collectif est composé du syndicat unique des Travailleurs de la santé et de l’action sociale, la coopérative d’habitat du personnel de COTECNA, l’association des femmes d’Atlanta et Etats environnants (Diaspora des Etats Unis), la coopérative une femme un toit (Diaspora de France), l’association des agents de Brigades (AABRI), la fédération nationale des professionnels de l’habillement.
Pour Mballo Dia Thiam, Président du Collectif, si le promoteur avait disposé dans un premier temps du bail cette situation ne serait pas arrivée.

«  Il était dans les dispositions. C’était pour sécuriser les deux premiers baux, les 118 hectares. Malheureusement c’est en milieu de procédure que le régime a été changé. Le Président entrant, Macky Sall n’a donc toujours pas signé le bail de 2012 à nos jours, et il est le seul habilité à le faire. Si on n’a pas de bail on est dans une situation irrégulière » dira t’il.
 
« On a versé plus de 800 millions de Fcfa au promoteur sur garantie de l’État. Il a démarré les 150 premiers logements, et on a pu en attribuer 37 et le reste est en cours de construction. On nous avait donné un délai de logement qui n’a jamais été respecté » a par la suite laissé entendre Coumba Touré de la Coopérative Une femme un toit de France.
 
Namora  a fait beaucoup de dégâts au niveau de la Diaspora a-t-elle poursuivi.
«  Tous les membres ont injecté leur argent. Mais c’est l'État qui nous  a mis dans ce pétrin, c’est à eux de le régler. Cela fait 5 ans que l’on court derrière ce programme, on attend nos baux, puisque des gens ont cassé des portes et sont entrés dans les maisons. C’est donc à l’État de protéger les investissements des sénégalais de l’extérieur ».
Pour rappel, le programme de construction des logements sociaux de Namora était un total de 7992 logements  dont seulement 200 ont vu le jour jusqu'à présent. Et 674 terrains attribués...
Jeudi 16 Novembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :