Adaptation face au Covid-19 : « Ces mesures ne sont pas synomymes de relâchement, mais stratégiques... » (Abdoulaye Diouf Sarr)


Le président de la République a émis hier un discours qui a suscité plusieurs questions au sein de la population sénégalaise.

Ainsi, des mesures qui étaient jusque là assez contraignantes pour les sénégalais, ont désormais été changées par le chef de l'État à savoir, la levée de la décision sur le rapatriement des dépouilles des victimes du Covid-19 à l'étranger, la réouverture des mosquées et lieux de culte avec respect des mesures d'hygiène entre autres.

Le ministre de la santé et de l'action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, durant la lecture de la situation du jour, a estimé, après avoir remercié le président de la République pour ces mesures, que "cette option stratégique ne doit nullement occasionner un relâchement. Ces mesures ne sont nullement synomymes de passivité, elle doivent par contre créer un environnement de confiance entre tous les acteurs contre le Covid-19".

Sur la décision du rapatriement des corps, le ministre de la santé assure que dès aujourd'hui, ils vont commencer à travailler avec le ministère des affaires étrangères pour appliquer la nouvelle mesure.

Il appellera à la retenue et à éviter la stigmatisation mais surtout, avec ces nouvelles mesures, à intensifier la risposte surtout à Dakar...
Mardi 12 Mai 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :