Actes d'exploitation et abus sexuels au Gabon : Des membres militaires de la MINUSCA impliqués, les Nations Unies rapatrient le contingent en mission.


La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) a été alertée sur des allégations d’abus sexuels sur, selon les informations reçues à date, cinq filles, impliquant des membres non-identifiés du contingent militaire gabonais déployé dans une localité du centre du pays. 

Conformément à la politique globale des Nations Unies d’aide et de soutien aux victimes d’actes d’exploitation et d’abus sexuels commis par des membres du personnel des Nations Unies ou du personnel apparenté, les victimes identifiées ont été aussitôt prises en charge par les partenaires selon leurs besoins médicaux, psychosociaux et en matière de protection.

Compte tenu de la gravité de ces allégations, de la politique de tolérance zéro des Nations Unies, et sous réserve des conclusions de l’enquête, la Minusca informe, à travers un communiqué ce mercredi, qu'elle a dépêché une mission pluridisciplinaire sur les lieux qui a fait une évaluation de la situation et a pris des mesures de prévention des risques. Par ailleurs, le Secrétariat des Nations Unies a informé, le 7 septembre 2021, les autorités gabonaises pour que soit notamment désigné un enquêteur national dans les cinq jours ouvrables et que l'enquête soit conclue dans moins de 90 jours.

Le Bureau des services de contrôle interne (BSCI) a ouvert une enquête et se tient prêt à assister l’enquêteur national sous réserve de sa désignation. 

Ainsi, en raison de la gravité de ces dernières allégations rapportées, le Secrétariat des Nations Unies a pris la décision de rapatrier tout le contingent gabonais de la Minusca... 
Jeudi 16 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :