AGRICULTURE ET EAU : trois conventions de subvention de 3,3 Milliards de Fcfa signées avec l’AFD


Amadou Hott, le Ministre de l’économie, du plan et de la coopération et Philippe Lalliot, Ambassadeur de France au Sénégal et en Gambie  ainsi que Alexandre Pointier, Directeur de l’Agence française de développement au Sénégal, signent ce jeudi 4 juin 2020, trois conventions de subvention, pour un montant total de 4,2 Md FCFA (6,4 M€), en faveur des secteurs de l’agriculture et de l’eau, informe une note issue des services de presse de l’Ambassade de France. 
Dans le secteur agricole, indique le communiqué, seront signées aujourd’hui deux conventions de financement d’un montant total de 3,3 Md FCFA (5 M€) en faveur d’infrastructures contribuant aux activités agricoles productives des femmes. Sur ces 5 M€, 4 M€ seront affectés à la région de Podor et 1 M€ à la région de Matam.
« La France soutient pendant la pandémie, comme elle l’a toujours fait, la politique d’autosuffisance alimentaire mise en œuvre par les autorités sénégalaises. Elle finance, via l’AFD, des initiatives qui favorisent la production locale. Elle poursuivra dans cette voie avec la conviction partagée avec l’ensemble des acteurs que les micro-projets agricoles portés par les femmes font la différence dans les communautés. La première génération de fonds d’appui intercommunautaire, financée par l’AFD pour un montant de 1,3 Md FCFA (1,9 M€), a ainsi permis la réalisation de 132 microprojets, dont 80 % ciblaient des activités sous la responsabilité de femmes : jardins maraîchers, marchés, unités de transformation, etc », précise la source. 
 
Dans le secteur de l’eau, lit-on sur la note toujours, la convention signée aujourd’hui, d’un montant de 853 M FCFA (1,3 M€), vise à soutenir les mesures d’accompagnement social pour les personnes affectées par le projet de dépollution de la Baie de Hann : financement de moyens et de matériels pour soutenir les activités économiques et accompagner les relogements, accompagnement des personnes les plus vulnérables avec l’appui d’organisations non gouvernementales locales compétentes sur la durée de réalisation du projet, soutien aux projets de développement local et recrutement d’une expertise au sein de l’ONAS pour coordonner le plan d’actions et de soutien aux personnes affectées par le projet et assurer l’interface avec les autorités locales.
Ce nouveau financement conclut-elle, porte la contribution de l’AFD au financement du projet de dépollution de la baie de Hann à environ 23 Md FCFA (35 M€). Ce projet est cofinancé par l’Etat du Sénégal, l’Agence française de développement, la coopération néerlandaise (Rijksdienst voor Ondernemend Nederland - RVO) et l’Union européenne.
Jeudi 4 Juin 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :