ADOPTION DE LA LOI SUR LE PARRAINAGE CITOYEN : Oumar Sow vante la démocratie sénégalaise


«Ismaïlia Madior Fall ne savait pas si bien dire en indiquant que la loi sur le parrainage est une des lois les plus importantes de l’histoire du Sénégal», dixit le Coordinateur de la Cojer du Gabon. Oumar Sow pour ne pas le nommer ajoute que «c’est véritablement une loi qui consolide la démocratie de notre pays tant chantée et jalousée à travers l’Afrique et le monde entier», avant de citer James Freeman Clarke qui avait déclaré que la «différence entre l’homme politique et l’homme d’État est la suivante : le premier pense à la prochaine élection, alors que le second à la prochaine génération». M. Sow soutient que Macky Sall est un «homme d’État». Et pour cause, soutient-il «il vient de rentrer dans l’histoire. Le Sénégal ne verra plus de candidatures occultes encore moins fantaisistes. Mieux, il met tous les citoyens devant la loi. Il n’y a pas de candidats des partis politiques et des indépendants. On met tout le monde sur le même pied». A ceux qui soutiennent que le patron de l’APR veut juste limiter des candidats pour passer au Premier tour, il répond : «si tel était le cas, il fera adopter un parrainage de élus comme en France ou ailleurs. Mais, le Président Macky Sall a fait mieux que tout ce qui se faisait ailleurs. Il a opté pour un parrainage citoyen. C’est le peuple qui va décider qui mérite d’être candidat ou pas». Et d’ajouter : «quand quelqu’un n’est même pas capable d’avoir 0,8 % du nombre des électeurs inscrits, vous pensez qu’il mérite de briguer le suffrage des sénégalais, faire dépenser l’argent du contribuable avec l’impression des bulletins, des passages à la télévision. Non ! Je crois qu’il faut être sérieux. La Présidentielle est une très importante élection avec laquelle on ne devrait plus jouer. Certains ne cherchent qu’à étoffer leur carnet d’adresses pour aller le monnayer ailleurs».
Lundi 23 Avril 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :