A chacun sa clownerie…


Apparemment, notre Sénégal n’en finit plus de s’illustrer chaque jour, de la plus piètre des manières. Après avoir rompu avec ce tandem sacrosaint qu’est le « Joom » et le « Fuleu », le pays de la Téranga s’est concilié avec un allié atypique à savoir la Clownerie. Les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Chaque semaine avec son lot de programme, son lot de clowns, prêt à prester devant un public qui finira scandaliser à la fin du spectacle.
Cette semaine, le spectacle a été beau, génialoide, vraiment rien à dire. Chapeau les artistes !!!
Allant de Ndamal Kajoor à Wathiathia sans oublier le Mollah de Walfdjiri, chacun s’est illustré au plus haut sommet de la Clownerie.

Le spectacle de Ndamal Kajoor est celui qui a ouvert le bal. Etant un artiste pittoresque à l’image de Picasso, Ndamaln’hésite pas à verser dans la spiritualité, distribuant des versets et des hadiths, çà et là, afin d’expliquer des problèmes politiques ou bien conquérir le cœur d’un public à majorité musulmane (certains diront que « Dafa beug graw grawlou). Mais cette fois-ci, cette roublardise de trop (Baka et Makka) arendu le spectacle à la fois épicé voir râpeux et conséquent. Chacun y allant de son coup de langue, des contrées nationales à l’Egypte de Néfertiti, Ndamal en a pris pour son grade. Cette fois-ci, il a vraiment ramassé une pelle. Et pourtant avant cette sortie de trop, Ndamal était bien parti, hantant même le sommeil du chef de file de l’écurie Wathiathia, mais malheureusement, en voulant jouer les dévots, il s’est « autopatachaudisé » pour parler comme Ndukur KaccEssiluwa Ndao. Ndamal a essuyé les huées d’une partie dupublic, et au passage, il a vu s’enliser ses chances de remporter le graal en 2019, mais aussi, sa tête mis à prix par certains qui vont même l’excommunier comme le Mollah de Walfdjiri. Ce dernier, qui avait pourtant magnifié Ndamal dans un passé récent pour sa culture islamique, n’hésite pas aujourd’hui à le renier voir même à le déclarer Kafir (mécréant) comme s’il était le mieux placé. Ce lynchage médiatique, M. LeMollah a-t-il été orchestré depuis l’avenue Roume ? ou as-tul’enclenché au nom de l’Islam ou au nom de l’exonération fiscale ? Je donne ma langue au chat.

Comme le veut la tradition, tout repas se doit d’être accompagné par un bon dessert. Wathiathia n’a pas manqué de goût, en nous servant un spectacle crémeux avec du chocolat fondant assorti de framboises, parfumé à la vanille avec des morceaux de cacahuètes, croustillant vous me direz ! Lui aussi s’est illustré en voulant montrer au public que toutes ses paroles doivent être érigées en dogmes au point de les transposer sur du papier pour en faire un livre à la limite saint pour…le public de l’Alliance Pour les Racailles. Quelle démagogie !!! Un petit rappel de ses leçons d’histoire pour exalter la magnanimité du maitre colon ferait du bien. Wathiathia s’est emporté en soutenant que « les français sont nos amis car nos tirailleurs avaient droit à des desserts contrairement aux autres africains ». Stupéfaction et abomination de la désolation !!! En plus de faire de Ndoumbélane la risée du monde, Wathiathia a justifié en filigrane que c’est à cause des desserts, que Gérard Sénac a bien roulé le public dans la farine, que Auchan va contrôler le marché dans peu de temps, que Total va sucer le pétrole jusqu’à la dernière goutte. Et dis-donc Wathiathia est vachement facile à séduire, pour de petits desserts qui étaient (des manzés pas bons), il s’est laissé suborné, mais aussi il a souillé la mémoire des martyres de Thiaroye 44. En tout cas, ces desserts devaient être ambrosiaques au point de faire fondre mes camarades étudiants. Que désirez-vous chers étudiants ? Du bissap au sucre vanille assorti de fleur d’orange avec un peu de nana menthe svp !!!

Entre un « dévot » prétentieux et pédant et un démagogue fayot, Ndoumbélane s’est délecté d’un spectacle clownesque comme on l’aime d’ailleurs, qui le met de plus en plus dans une profonde flétrissure, une ridiculisation en à plus finir.
Qui est le prochain Clown à passer au-devant de la scène ?

Cheikh Ahmeth Tidiane Bâ 
Lundi 28 Mai 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :