Wade persiste et signe : "Nous avons décidé de nous attaquer aux bureaux de vote"


Que ceux qui croyaient que Abdoulaye Wade a abandonné sa logique de saboter les élections du 24 février prochain se détrompent. Le pape du Sopi est plus que déterminé à tenir sa promesse. 

Aujourd'hui, à l'occasion de la réunion du Comité directeur tenu dans un hôtel de la place, l'ancien président de la République du Sénégal a invité les siens à mettre en marche son plan pour que les élections n'aient pas lieu. Pour lui, il s'agira de s'attaquer aux bureaux de vote. "Nous avons décidé de nous attaquer aux bureaux de vote pour qu'il n'y ait pas d'élection. Prenez le procès verbal, mettez de l'essence et brûlez-le", a-t-il ordonné à ses partisans à qui il déconseille cependant d'incendier des maisons. 

Selon Me Abdoulaye Wade, les cartes d'électeur doivent subir le même sort que les procès verbaux. "Mais ne brûlez pas vos cartes d'identité nationale", demande Wade à ses militants. Si le Pape du Sopi affiche une telle posture, c'est qu'il est convaincu que les dés sont déjà pipés pour ce qui concerne la présidentielle. 

À l'en croire, Macky Sall a mis en place un système de fraude pour passer au premier tour. "Il a trituré la carte électorale. Ils ont créé des bureaux de vote fictifs dans des centres de vote fictifs. Ils ont créé de faux électeurs à partir du fichier des morts", accuse Wade d'après qui, 352.000 électeurs ont été créés par ce procédé. 

Il n'a pas manqué de tirer sur le parrainage qu'il a présenté comme un système anti-démocratique. 
Mercredi 13 Février 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :