Vol de bétail : Le maire de Djibanar donne la bonne nouvelle pour les populations du Balantacounda.


Depuis une semaine, trois cas de vol de bétail ont été signalés dans des villages du Balantacounda, des localités qui longent la RN6 dans la région de Sédhiou. C’est le village de Koulaï qui a ouvert le bal des vols avec presque soixante têtes de bœuf emportées par des personnes armées et Bafata où une bande a fait irruption en pleine jour pour arracher de force le bétail trouvé sur place : près de 300 bœufs ont été arrachés par force de leurs propriétaires. Une situation qui a mis les populations de cette zone qui n’ont pas encore fini de pleurer les pertes causées par la crise, dans l’émoi et la psychose. Fatiguées de ces cas récurrents de vol, elles ont décidé de mettre en branle la loi du talion. Une hypothèse pas du tout partagée par le maire de Djibanar, Ibou Diallo Sadio qui livre une solution à cette affaire.

Joint au téléphone, le maire donne un compte rendu de leurs discussions avec les autorités guinéennes. «Nous nous sommes tous réunis autour d'une table pour trouver une solution à cette situation et éviter cette loi du talion, parce que si ça continue, ça pourrait dégénérer et constituer une source de conflit entre les deux populations qui sont condamnées à vivre ensemble », relate Ibou Diallo Sadio.

Poursuivant, il annonce les décisions prises lors de ce conclave. Aujourd’hui, il a été décidé de restituer les bœufs de part et d’autre. Ce que nous avions accepté. Un mémorandum a été signé, lu pour les deux parties et indiquant que nous nous sommes accordés sur la possibilité de nous retrouver de manière assez régulière pour mettre en place une plateforme qui pourrait faciliter le cadre de vie qui est cette zone transfrontalière. La commune de Djibanar et celle de Simbandi, sont les principales victimes de ce vol de bétail...

 
Mercredi 20 Mars 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :