Usine de farine de poisson : Les acteurs de la pêche organisent la riposte...


Usine de farine de poisson : Les acteurs de la pêche organisent la riposte...
Le monde se retrouve à Glasgow en Écosse avec l'ouverture des négociations sur le climat. 6 ans après l'accord de Paris, un moment bien choisi par les organisations de pêcheurs, mareyeurs, femmes transformatrices pour décrier encore une fois les conséquences écologiques des usines de farine et d'huile de poisson. Avec l'appui de Greenpeace Afrique, leurs acteurs comptent impliquer leurs collègues de la Gambie, de la Guinée, Guinée-Bissau et de la Mauritanie. Ils estiment que les dirigeants doivent dire stop à ces usines qui détruisent les océans.

Cette coalition, selon Amadou Camara, le porte-parole, doit dans l’immédiat  concevoir et lancer une stratégie régionale de défense des droits auprès des juridictions nationales, africaines ou internationales. L’objectif est de sauvegarder les droits des communautés affectées par la surexploitation des pêcheries et la prolifération des usines de farine et d’huile de poisson.  

Selon le porte-parole de la coalition toujours, les droits en question pourraient inclure le droit à l'alimentation, le droit à la sécurité alimentaire, le droit à un environnement sain et le droit d'être impliqué dans la prise de décision. L’initiative est soutenue par la campagne Océans Greenpeace Afrique .
Dimanche 31 Octobre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :