SOULEYMANE TÉLIKO RÉPOND À MACKY SALL : «La justice doit se construire dans le dialogue et la concertation»

A l’instar du président Macky Sall, les magistrats sont prêts à discuter sur la présence du chef de l’Etat et du ministre de la Justice au sein du Conseil supérieur de la magistrature.


SOULEYMANE TÉLIKO RÉPOND À MACKY SALL : «La justice doit se construire dans le dialogue et la concertation»
«Je suis ouvert à toutes les propositions sur la modernisation de la justice et sur l’indépendance de la magistrature y compris sur la question du conseil supérieur de la magistrature. Il n’y a pas de tabou pourvu que la réflexion soit inclusive et qu’elle profite à la justice. Je suis prêt à aller le plus loin possible pour la modernisation de notre justice ».
Ainsi réagissait le président de la République Macky Sall lors de l’audience solennelle de rentrée des cours et tribunaux 2017-2018. Une réaction qui semblait être destinée à l’union des magistrats du Sénégal (UMS) qui, lors de son colloque organisé sur l’indépendance de la Justice, avait formulé le départ du président de de la République et du ministre de la Justice.
Le président de l’Ums est encore monté au créneau pour apporter une réponse à la réaction du chef de l’Etat. « La balle est dans le camp des autorités. Nous sommes prêts. Notre crédo c’est le dialogue. La justice doit se construire dans le dialogue et la concertation », a déclaré le juge Souleymane Téliko en marge d’une visite effectuée, hier, à la Maison d’arrêt de Rebeuss pour distribuer des matelas et des ventilos aux détenus.
A l’en croire, les propositions issues du colloque ont été faites par l’UMS avant d’être validées par d’autres acteurs de la justice notamment les professeurs d’université, les avocats entre autres.
« Notre devoir, c’était de faire des propositions sur cette question. nous avons tenu notre colloque, nous avons identifié nos difficultés. Nous avons fait des propositions concrètes qui, de notre point de vue, sont de nature à renforcer l’indépendance de la justice. Nous avons déposé les actes de colloque sur la table du ministre. Maintenant nous attendons », a-t-il indiqué.
Samedi 20 Janvier 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :
LE LAIT, TROP LAID ?

LE LAIT, TROP LAID ? - 24/05/2018