Rufisque/Education : « L’expérience a montré que les élèves qui participent à ces jeux « Gëstu » passent généralement à l’examen ». (Moussa Alassane Sarr, inspecteur/IEF Ruf)


Initiés depuis 1989 par l’IEF de Rufisque, les jeux « Gëstu » ont  démarré ce 21 janvier à Rufisque. Une occasion pour l’inspecteur Moussa Alassane Sarr de revenir sur l’importance de ces jeux d’esprit qui opposent les différentes écoles du département de Rufisque. Selon l’inspecteur de l’IEF/Rufisque, «Il faut rappeler que ces jeux qui sont  pratiqués un peu partout dans le pays, c’est  grâce à Rufisque. La veille ville l’a initié depuis les années 80. L’objectif visé c’est de préparer les élèves aux différents examens comme le CFEE et l’entrée en sixième. L’expérience a montré que les élèves qui participent à ces jeux passent généralement à l’examen. » Renforcer la capacité des élèves et les initier à la passion de la recherche, de l’investigation entre autres sont les objectifs de ces compétitions, selon Moussa Alassane Sarr. «Les  autres potaches qui ne sont pas dans les groupes répondent souvent aux questions qui sont posées durant les compétitions. Au sortir de l’école, ils rentrent chez eux, ils sont curieux et s’intéressent à la recherche. C’est très important. Il y’a la culture générale. Ils vont écouter la radio et la télévision, lire les journaux pour faire des découvertes qui sont très  instructives  », a-t-il ajouté. 

Pour cette présente édition, la journaliste Docteur Nafissatou Diouf est choisie comme Marraine. Cependant, l’organisation de ces jeux n’est pas une mince affaire, selon Birane Cissé, le président du comité d’organisation des jeux « Gëstu ». « On a plusieurs poules. Les compétitions qui regroupent pratiquement  toutes les écoles publiques et privées des 12 communes de Rufisque se déroulent toute l’année », a-t-il annoncé lors de la première journée des jeux « Gëstu » qui opposait l’école d’application Ibra Seck et l’école privée Les Rufisquois...
Mercredi 22 Janvier 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :