Renouveau du service public : L'agence de gestion du patrimoine bâti lance à Kaffrine le projet de construction des édifices de l'État.


Kaffrine et Sédhiou seront les premières régions à bénéficier du programme du renouveau du service public. Une décision de l'État du Sénégal pour conférer un cadre opérationnel amélioré au service public. L'objectif est de faire en sorte que le modèle de Diamniadio ait un pendant au niveau des régions. Le constat fait par les autorités à travers l'agence de gestion du patrimoine bâti est que Kaffrine tout comme Sédhiou sont des régions où il est constaté un désert administratif. À en croire Abdou Karim Fofana, les édifices occupés par l'administration territoriale ne sont pas une propriété de l'État, en atteste la réunion qui s'est tenue dans les locaux de la chambre de commerce, d'industrie et d'agriculture de Kaffrine. Chose qui constitue à ses yeux une anomalie. L'autre objectif visé à travers ce projet est de faire en sorte que dans chaque chef lieu de région l'administration soit dotée des symboles de l'État que sont les bâtiments publics, et que les usagers du service public soient bien reçus et disposent de cadres rénovés à l'image de ceux de Diamniadio et Dakar. " Au-delà de la construction imminente de la gouvernance et de la préfecture, il est aussi prévu la création dans chaque région d'un building administratif régional qui va accueillir tous les services déconcentrés de l'État ", a ajouté Abdou Karim Fofana. La caisse de dépôt et consignation s'implique dans le projet. La caisse des dépôts et consignations dans son rôle d'accompagnement de l'État dans ses projets structurants stratégiques, y compris dans l'aménagement du territoire, s'est impliqué dans ce projet de construction des édifices de l'État. " C'est donc en toute logique que nous avons mis en place un processus avec l'agence de gestion du patrimoine bâti de l'État pour voir dans quelle mesure nous pourrions financer un programme immobilier important dans les régions ", a déclaré Alioune Sall. Le patron de la caisse de dépôts et consignations ajoutera que les régions ciblées sont Sédhiou, Kaffrine, Thiès et Diourbel. Pour Kaffrine qui vient de procéder au lancement du processus, les travaux dureront 30 mois et aboutiront à l'érection d'une nouvelle gouvernance, d'une préfecture ainsi que d'autres résidences pour les officiels. Des bâtiments qui participeront, selon Aliou Sall, à reconfigurer le coeur de ville de Kaffrine et redonner à cette ville chargée d'histoire son lustre d'antan. Le maire de Guédiawaye a exprimé sa volonté de se mettre aux côtés de l'État, particulièrement de l'agence de gestion du patrimoine bâti pour accompagner la politique de densification de l'immobilier de l'État et surtout le processus de modernisation de ses infrastructures. Étaient également présents à cette réunion de Kaffrine les partenaires que sont l'Agetip qui sert de maitre d'ouvrage délégué, l'entrepreneur choisi pour faire le travail ainsi que le cabinet Kako qui est une filiale de la caisse de dépôts et consignations, chargé du suivi des travaux. À noter que le coût global de ce projet sur l'ensemble des régions est chiffré à 22 milliards de FCFA.
Mercredi 24 Octobre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :