Renforcement des capacités des actes d'assainissement : Le ministre lance le projet d'amélioration de la gouvernance du sous-secteur


Le ministre Cheikh Tidiane Dieye a lancé officiellement, ce Jeudi, les travaux du projet d'amélioration de la gouvernance du sous-secteur de l'assainissement au Sénégal. Ce projet porté par le ministère de l'eau et de l'assainissement, financé à hauteur de 1.800.000 dollars us par la Fondation Bill et Mélinda Gates vise à aider le pays à mieux organiser sa gouvernance, à disposer de mécanismes pour mesurer les performances, à améliorer la coordination du secteur et à participer au renforcement des capacités des actes de l'assainissement pour une délivrance réussie du secteur.

"Ce projet est important parce que, comme vous le savez, le Sénégal à l'instar de beaucoup d'autres pays dans le monde, fait beaucoup d'efforts pour atteindre les objectifs du développement durable à l'horizon 2030, surtout en matière d'accès à l'eau et à l'assainissement", a soutenu le ministre de l'hydraulique et de l'assainissement, faisant savoir qu'accéder à des services d'assainissement de qualité permet non seulement de régler des problèmes environnementaux, des problèmes de santé, mais plus encore des problèmes de dignité humaine.

Les efforts consentis dans ce sens avec l'appui des partenaires techniques et financiers ont permis de faire passer le taux d'accès à l'assainissement de 61,7% à 71.7% en milieu urbain et de 38,7% à 52,6% en milieu rural, de 2013 à 2022. Pendant cette période, le taux d'accès global a évolué de 49,1% à 61,2%, soit une hausse de 12,1 points. Loin d'être satisfait, le ministre estime que le Sénégal est malheureusement toujours en retard dans ce domaine. Ainsi, poursuit-il, "en dépit des efforts qui ont été consentis ces dernières années, il faut le reconnaître,  il y a encore beaucoup beaucoup de choses à faire aussi bien dans les centres urbains que dans les villages. Nous assistons encore malheureusement au moment où nous nous parlons à ce phénomène déshumanisant de la défécation à l'air libre", dit-il, appelant les communautés à accompagner ce projet pour qu'on mette à l'échelle toutes les initiatives à la base. Notre ambition c'est d'aller à 100% dans les années à venir. "Nous avons une ambition très forte que d'ici 2030 au moment où la communauté internationale se retrouvera pour faire l'évaluation de ceux qui ont pu atteindre les objectifs du développement durable, qu'on puisse dire que le Sénégal est parmi les premiers pays en Afrique, voire dans le monde", a conclu Cheikh Tidiane Dièye, réaffirmant son engagement à soutenir ce projet...
Vendredi 14 Juin 2024
Yaya Cissokho



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :