Protection Sociale : la DGPSN mise sur l’implication des acteurs des médias pour une éradication de la pauvreté et des inégalités sociales.

La Délégation Générale à la Protection Sociale et à la Solidarité Nationale (DGPSN) a organisé ce 27 décembre un atelier de formation au profit des acteurs des médias pour d’une part renforcer les connaissances sur les questions de protection sociale, et d’autre part appuyer à mettre en place un réseau des journalistes en protection sociale.


Aminata Sow, DG de la DGPSN, de rappeler l’objectif dudit atelier qui s’inscrit dans une dynamique de familiariser les journalistes avec la DGPSN et son fonctionnement.
Il s’agira en effet de présenter aux journalistes la stratégie nationale de protection sociale, mais aussi de renforcer les capacités techniques des professionnels de la communication pour un meilleur traitement de l’information relative aux Bourses de Sécurité Familiale, au Registre National Unique (RNU) et du SNPS.
L’atelier vise également l’implication des acteurs des médias dans la vulgarisation du Programme National de Bourses de Sécurité Familiale et du RNU.Pour ce faire, la délégation nationale entend mettre à niveau les journalistes sur la nouvelle politique de Protection sociale du Gouvernement en suscitant la création d’un réseau de journalistes pour un traitement conséquent et plus crédible des questions de Protection sociale pour ainsi amorcer de nouveaux angles de traitement de la Protection sociale dans les médias et accorder à cet effet plus d’espace à la Protection Sociale dans les médias.
Une séance de présentation du système de protection sociale a débuté ledit atelier. Parmi les points focaux, le défi de l’extension est revenu plusieurs fois sous différents aspects.
60% de l’économie nationale émane du secteur informel qui n’est pourtant pas pris en charge. Une remarque qui vient conforter l’idée selon laquelle l’institution DGPSN avec l’appui du 4ème pouvoir pourra en effet vulgariser ses perspectives et stratégies dans le sens d’améliorer les conditions de vie des populations, notamment des couches les plus vulnérables.
 
La protection sociale issue de la lutte syndicale apparaît aujourd’hui comme une logique d’assurance sociale dont l’objectif est de prémunir contre un risque de perte de revenus. C’est dans le même sillage que le Délégué de la DGPSN a misé sur les médias pour une collaboration des plus étroites afin d’atteindre les objectifs visés par le programme des filets sociaux. 
Cet atelier a été le lieu pour la DG de la DGPSN, de rassurer quant aux motivations d’une telle collaboration. « Nous œuvrons pour la réduction de la facture sociale qui constitue une véritable menace à la cohésion sociale », termine-t-elle.
Lundi 27 Décembre 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :