Non-respect de la parité : Les femmes outillées sur les procédures judiciaires par l’ONP

Les procédures de saisine des juridictions compétentes en cas de non-respect de la parité dans les organes des conseils territoriaux ont été l’objet d’un atelier pour outiller les membres du réseau national de veille et d’alerte pour le respect de la parité. Elles viennent de l’intérieur du pays.

Fatou Kiné Diop, présidente de l’Observatoire national de la parité (ONP) soulève en prétextant qu’ « à l'issue des élections locales de 2014, les femmes étaient fortement représentées dans les conseils municipaux et départementaux, soit un taux de 47,9%. Dans la plupart des départements et communes, les dispositions du décret d’application de la loi sur la parité qui exigent une parité alternée des sexes dans les bureaux et commissions n’ont pas été respectées. » Ces manquements ont poussé certaines femmes à interjeter appel dans les juridictions compétentes.

Pour pallier ces dysfonctionnements, l’ONP a initié cet atelier pour permettre aux femmes conseillères de revendiquer leurs droits dans la constitution de l’attelage des équipes municipales et départementales. « Cette rencontre va renforcer les connaissances des acteurs et actrices de la société civile en matière de contentieux post-électoral pour le respect de la parité dans les organes des conseils territoriaux. »

Toutefois, les organisatrices pour éviter les contentieux juridiques lors de la confection des équipes municipales et départementales, appellent au respect du décret portant la parité par les autorités compétentes.


Lundi 31 Janvier 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :