NDINDY - Vaincu aux locales, Mara Diop regrette les transferts d’électeurs et interpelle le code électoral.


Pour clôturer définitivement les élections locales qui l’ont donné deuxième avec 1.064 voix derrière le maire sortant Cheikh Seck qui a engrangé un total de 1574 voix, Mara Diop, qui avait présenté une liste parallèle à celle de BBY, a choisi de regrouper l’ensemble de ses responsables pour les remercier et leur donner les enseignements qu’il faut en tirer. Le jeune leader politique de signaler que son adversaire, dans sa prérogative de pouvoir signer les certificats de résidence, a procédé à un massif transfert d’électeurs depuis Touba. 

« Nous ne considérons pas que nous avons été battus. Mes camarade et moi en étions à notre premier coup d’essai. Malheureusement, nous avons eu comme adversaire un maire qui a très vite pris les devants en signant des certificats de résidence à des gens qui viennent d’ailleurs. Ce sont ces personnes qui ont voté pour lui et qui lui ont permis d’être devant. Nous signalons par ailleurs, que le fichier électoral que nous avons vu le jour de l’élection a bizarrement grimpé jusqu’à plus de 6.000 personnes.  Et nous savons ce qui s’est passé. Nous interdisons à Cheikh Seck de dire qu’il a été élu maire par les populations de Ndindy. »

Ousmane Mara Diop d’interpeller le code électoral sur l’urgence de limitation des prérogatives des maires quand il s’agit de délivrer certains documents à l’approche des élections. Il invitera ses camarades à garder les rangs serrés et à davantage se mobiliser pour préparer les futures échéances électorales. «  Restons unis car nous nous étions levés pour résoudre les problèmes de Ndindy et ces problèmes sont encore là. Par conséquent, nous n’avons pas le droit de baisser les bras... »
Samedi 29 Janvier 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :