Mali / Dialogue avec les djihadistes : le gouvernement donne son feu vert au Haut conseil islamique.


Mali / Dialogue avec les djihadistes : le gouvernement donne son feu vert au Haut conseil islamique.
C’est maintenant officiel ! Le gouvernement malien va discuter avec les groupes djihadistes locaux. Pour ce faire, mandat a été donné au Haut conseil islamique déjà impliqué dans l'accord trouvé en mars entre djihadistes et dozos dans le centre du Mali. C’est ce que révèle le site français rfi.fr visité à Dakaractu ce mardi 19 octobre. 

Les négociations avec les djihadistes maliens Iyad Ag Ghali et Amadou Kouffa font partie des conclusions du Dialogue national inclusif organisé en 2019. Ce qui en fait une demande nationale, a bien voulu préciser le ministre malien des affaires religieuses. 

Emir d'Ansar Dine depuis 2012, le touareg Iyad Ag Ghali dirige depuis mars 2017 la fédération des groupes djihadistes proches d'AQMI. Il est secondé par le prédicateur Peulh Amadou Kouffa qui préside la Katiba du Macina présente dans le centre du Mali. 

Chargé des négociations au Haut conseil islamique, Moufa Haidara ne dissimule pas son impatience d’établir les contacts avec les concernés pour arrêter le bain de sang.

Il se pose alors la question de savoir si le groupe et les personnes visées sont sur la même longueur d’onde. Dans leurs précédentes sorties médiatiques, Iyad Ag Ghali ne s'est pas fait tendre avec les autorités de la transition. Il  faut aussi noter que les attaques contre les cibles militaires maliennes et des forces internationales se poursuivent sur le terrain.

En assumant son souhait de se retrouver autour d'une table de négociation avec des groupes djihadistes, le gouvernement malien risque de s’aliéner davantage un allié de taille : la France. Il est inutile de rappeler que Paris est opposé à cette éventualité et l’a fait savoir à travers les communications d’Emmanuel Macron et de ses ministres des armées et des affaires étrangères.

On se rappelle l’échange presque épique entre Jean Yves Le Drian alors en visite au Mali et l’ancien Premier ministre de la transition, Moctar Ouane sur la question des négociations avec les djihadistes. Mais pour Bamako, l'exploration de cette approche est irrévocable...
Mardi 19 Octobre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :