Magal Touba : À la découverte de Nawel, aux origines du Mouridisme.


Quand on évoque le Mouridisme, on pense forcément à la ville Sainte de Touba, berceau de la confrérie dont le précurseur n’est autre que Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul, le serviteur du prophète (Psl). Si Touba est considérée comme la demeure de la communauté mouride qui y célèbre tous les ans le Grand Magal, on ne pourrait y arriver sans pour autant emprunter une porte d’accès.
Eh bien, cette porte d’entrée dans ce foyer religieux n’est autre que Nawel, une contrée aux origines du Mouridisme.
Nawel est un village situé dans l’arrondissement de Mabo, département de Birkilane dans la région de Fatick. Ce terroir est connu pour avoir accueilli et permis à une perle divine de jeter les bases d’une éducation spirituelle ayant abouti à la fondation de la confrérie mouride.
Il s’agit de Sokhna Asta Walo Nawel Mbacké, mère de Mame Diarra Bousso mère de Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul. Sokhna Asta Walo, grand-mère de Serigne Touba était une femme qui a consacré toute sa vie (130 ans) à l’adoration de Dieu et à la transmission du savoir islamique. Elle est fille d’Ahmadou Sokhna Bousso Mbacké, fils de Mame Maharam Mbacké. Si les qualités de Sokhna Diarra Bousso sont, aujourd’hui, vouées et chantées par la grande poésie mouride, c’est du moins grâce à sa mère Sokhna Asta Walo Nawel qui l’a personnellement façonnée dans la maitrise du Coran, les sciences théologiques et les tâches quotidiennes inhérentes à la vie d’une femme dans la société sénégalaise.

Retour à la terre d’œuvre de cette femme multidimensionnelle, aux origines du Mouridisme...
Mardi 6 Octobre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :