Le siège de Pastef saccagé: Les "Patriotes" soupçonnent le camp présidentiel et appellent leurs militants au Calme


A l’orée de la présidentielle de février prochain, la violence s’est déjà déployée sur le terrain politique. L’argument de la force a pris le dessus sur la force de l’argument. En témoigne l’attaque dont la permanence nationale du Pastef sis à Ouest foire, précisément à la cité Alia Diene a été victime dans la nuit du mardi 23 au mercredi 24 janvier. 

Selon l’administrateur général des « Patriotes », les assaillants étaient armés jusqu’aux dents et ont cassé tout ce qui pouvait l’être. Ainsi, ordinateurs, chaises ont été caillassés. De l'argent dont la somme n'a pas été précisée aurait aussi été emporté par les agresseurs qui restent pour l'heure non identifiés. 

Birame Souleye Diop qui confie avoir rappliqué sur les lieux après la commission des faits renseigne cependant que les auteurs de l’attaque auraient eux-meme levé le voile sur l’identité du commanditaire. Malgré cette attaque dont il a été victime, le Pastef ne fera aucune action en dehors de la justice. 

Cependant, le coordonnateur départemental de Pastef à Dakar invite l’Etat à prendre toutes ses responsabilités pour assurer la sécurité des Sénégalais. 

La section de recherche de la Gendarmerie et la police se sont transportés sur les lieux pour faire les constatations d’usage et l’audition des témoins. 

Il a été relayé dans la presse du jour que le siège de l’Apr de Yoff a fait concomitamment l’objet d’une attaque. Après vérification, rien de tel n’a été constaté. 
Jeudi 24 Janvier 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :