Le Groupe de soutien à l'Islam et aux musulmans (GSIM) revendique les attaques de Ouagadougou


Le Groupe de soutien à l'Islam et aux musulmans (GSIM) revendique les attaques de Ouagadougou
Les attaques de ce vendredi qui ont visé des sites stratégiques à Ouagadougou portent la signature du groupe de soutien à l'Islam et aux musulmans du nom de l'organisation dirigée par le touareg malien Iyad Ag Ghali. Le groupe jihadiste affirme avoir commis ces attentats pour venger l'un de ses chefs, Al Hassan Al ansari, sous son vrai nom Mouhamed Oul Nouini, tué le 14 février dernier par l'armée française dans un raid à Tinzaoutène, non loin de la frontière nigérienne. 

Cette revendication édifie plus d'un sur le caractère jihadiste des attaques qui ont eu pour cibles l'ambassade de France à Ouagadougou et l'Etat major des forces armées. Selon un bilan fourni les autorités burkinabè, huit (08) éléments des forces de sécurité ont perdu la vie dans ces attaques qui ont fait au total 80 blessés. Pour leur part, les assaillants ont perdu huit (08) combattants tandis que d'autres ont été capturés. 
Samedi 3 Mars 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :