LUTTE CONTRE LE PALUDISME : L’Association des maires du Sénégal (AMS) s’engage


LUTTE CONTRE LE PALUDISME : L’Association des maires du Sénégal (AMS) s’engage
L’Association des maires du Sénégal (AMS) s’engage à réfléchir sur l’élaboration d’un plan d’action inclusif d’activités que chaque commune se chargera de dérouler dans sa localité pour lutter contre le paludisme, a fait savoir, vendredi à Dakar, son secrétaire permanent et vice-président, Oumar Ba. « Lorsque l’AMS s’engage, les maires s’engagent, par ricochet, les communautés et nous espérons d’ici un an revenir ici avec un résultat concret qui prouve l’efficacité de notre engagement" a-t-il notamment dit après la signature du "Pacte d’engagement pour l’élimination du paludisme au Sénégal » avec le programme national de lutte contre le paludisme (PNLP).
Ce pacte est une opportunité pour engager de profondes mutations de gestion de la santé et du paludisme en particulier en s’appuyant sur la mobilisation collective. « Nous allons mettre en place un dispositif d’appui, de rupture et de suivi, pour sensibiliser les populations, renforcer les capacités de tous les acteurs afin qu’ils prennent consciences des dispositions à prendre pour lut- ter contre le paludisme », a dit Oumar Ba, selon l’Aps.
Pour lui, l’important sera de trouver dans les actes qui seront poser, les moyens et de stratégies pour lutter efficacement contre le paludisme. Pour le coordinateur adjoint du PNLP, le docteur Moustapha Cissé, la lutte contre le paludisme a besoin de mobiliser toutes les forces vives de la Nation pour vaincre cette maladie.
« Cela nous ne pouvons pas le faire sans les populations, et à ce propos donc, nous ne pouvons pas laisser en rade les élus qui sont là pour représenter les intérêts de nos populations », a-t-il dit. Selon lui, ce pacte est signé pour aider les populations à bien mener les interventions dans le cadre de la lutte contre le paludisme, parce que les élus peuvent servir de relais entre le PNLP et les populations.
« Nous voulons que désormais, tous les actes qu’ils posent dans leur localité puissent avoir un impact dans la lutte contre le paludisme », a indiqué le docteur Cissé, précisant que c’est « une lutte qui ne peut se faire que dans un cadre multisectoriel, ce qui sous-tend, un engagement profond de la communauté ».
D’après le coordonnateur ad- joint du PNLP, les élus luttent pour le développement de leur localité et lorsqu’ils sont invités à une meilleure prise en charge des questions de santé de leur population, la réponse ne peut être que positive.
« Nous espérons que cette signature sera suivi d’acte pour le grand bénéfice des populations, parce que les activités du PNLP ont besoin d’accompagnement sur le plan organisationnel et celui de la mobilisation », a-t- il expliqué.
Donc, fait savoir le docteur Moustapha Cissé, ce pacte d’engagement, s’il est respecté, va permettre au PNLP, de mieux mener les interventions et il y aura une présence plus accentuée dans le cadre de la lutte contre le paludisme.
Samedi 18 Novembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :