Kémi Séba amer contre le président Sénégalais « Macky Sall le concurrence dans le domaine de la trahison. »

Kémi Séba, en marge d’une conférence de presse donnée ce week-end à Paris, a traité le président Mack Sall de traître et dans la même lancée, a aussi égratigné le ministre du tourisme Mame Mbaye Niang, qu’il considère comme un mythomane et un analphabète politique.


Kémi Séba amer contre le président Sénégalais  « Macky Sall le concurrence dans le domaine de la trahison. »
Kémi Séba se demande quel mal y a-t-il de dénoncer, certains chefs d’État africains qui sont des pions de l’oligarchie politique et financière française, notamment Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire et bien sûr, le sénégalais Macky Sall. Il les accuse de perfidie et déclare au micro de nos confrères de Senenews que : «Alassane Dramane Ouattara est un des plus grands symboles de la France-Afrique. Il a trahi sa mission. Macky Sall le concurrence dans le domaine de la trahison. Des dirigeants comme ceux sénégalais, qui sont capables de rétablir une statue coloniale tombée, démontrent à travers tous les actes qu’ils posent au quotidien, qu’ils aiment ce passéisme dans lequel ils sont incarcérés. Ils aiment plus que jamais ce temps du royaume dans lequel les populations étaient soumises aux intérêts français. Mais la nouvelle génération va sortir de cette plantation là et il va falloir l’accepter. »

Et dans la foulée, Mame Mbaye Niang, le ministre du tourisme en a aussi pris pour son grade, pour avoir récemment commenté que Kémi Séba avait insulté le président Alassane Ouattara. « Dans son analphabétisme politique, monsieur Mbaye Niang a encore une fois fait preuve de mythomanie. Il est ministre du tourisme mais on dirait qu’il est plutôt un touriste qui cherche à faire le ministre. Lorsqu’il déclare qu’ils ne m’ont pas expulsé parce que je tenais des propos contre le franc CFA, je lui rappelle que l’arrêté d’expulsion qui date du 5 septembre 2,  illustre que j’ai été expulsé parce que j’ai brûlé un billet alors que la justice m’a acquitté » a répliqué le leader d’Urgences Panafricanistes, avant de réexpliquer les réels motifs de son expulsion du Sénégal. «Parce que je préparais des mobilisations contre le franc CFA, il sont dit que je préparais des troubles à l’ordre public alors qu’il n’a jamais été question de violence dans nos manifestations. Et enfin, ils ont estimé que je tenais des propos irrévérencieux. Je ne savais pas que j’étais dans un royaume. Je croyais que j’étais dans une démocratie », a-t-il rajouté ironiquement...
Dimanche 1 Octobre 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :