KOLDA/Micro trottoir sur la réduction des prix de denrées: pas d’affichage des nouveaux prix devant les boutiques…


Dakaractu/kolda a fait un micro trottoir sur la réduction des denrées de première nécessité comme annoncée par les autorités, ce lundi matin du 24 juin. Et pour en savoir plus, nous avons fait le tour des boutiques de grossistes, détaillants, des boulangeries, et les marchés où nous avons constaté une non baisse des prix. En ce sens, nous avons aussi interpellé les consommateurs sur la question. Ils  estiment que les prix sont toujours les mêmes. Ainsi, les produits concernés par cette réduction sont entre autres le pain, le sucre, le riz et l'huile. Cependant, il n y a aucun affichage des nouveaux prix devant les boutiques. D’ailleurs, le conseil régional de la consommation ne s’est pas encore réuni avec les acteurs locaux pour statuer.
 
 
Ainsi, ce lundi matin le pain est vendu à 200 f, l’huile entre 1100 et 1200 f, le kg de sucre en poudre cristallise à 700 f cfa et le kg de riz à 450 f cfa chez les détaillants, dans les quartiers.

Mais également, nous avons tenté d’acheter du pain dans quelques boulangeries pour nous faire une idée du prix mais là aussi la miche coûte 200 f cfa. Dans la foulée, nous avons constaté également que le dépôt de magasin de farine des grands moulins de Kolda est fermé suite au mot d'ordre de leur tutelle. Sur ce lieu, jadis bruyant, il n’y a que quelques motos jakarta garées par ci et par là. C’est un décor inhabituel que « nous vivons aujourd’hui », confie Mass un transporteur de farine pour des clients.
 
A en croire M Diallo commerçante, « les prix ne peuvent pas baisser puisque nous n’avons pas encore vidé notre stock qui nous a coûté cher. Quant au sac de sucre, nous l’avons chez le grossiste à 31 mille f cfa. D’ailleurs, aucune notification comme d’habitude ne nous a encore été faite comme l’affichage des nouveaux prix… »
 
Dans cette dynamique, le bidon de 20 litres d’huile raffinée est monnayé à 20 mille f cfa influant sur le coût du détail avec un litre compris entre 1100 et 1200 f CFA sur le marché. De même que le sac de 50 kg de riz brisé est à 20 mille f cfa. Fatou Diaité, une ménagère habillée en voile de couleur jaune que nous avons rencontrée au marché central.  A ce titre, elle précise: « j’ai accueilli avec une grande joie cette annonce de la réduction des prix mais je constate que les prix n’ont pas encore baissé. En ce sens, on m’a servi comme explication les réalités du marché mondial. En plus de cela, on m’a dit que les nouveaux prix n’ont pas été affiché devant les boutiques pour marquer cette baisse. »
 
Avant l’effectivité totale de la baisse des denrées de première nécessité, les gorgorlous koldois devront prendre leur mal en patience.
Lundi 24 Juin 2024
Madou Diallo



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :