HLM 5 : Une association accuse un débit d’alcool d’avoir provoqué « indirectement » 17 morts et réclame son déménagement.


Aux Hlm 5, le courant ne passe plus entre la tenancière d’un débit d’alcool et les riverains. Ces derniers, réunis au sein d’une organisation appelée « Aar Sunu Gox » réclament ni plus ni moins son déménagement. Ils accusent l'exploitante de l'enseigne « Chez Anna » d’être à l’origine de la débauche qui règne dans le quartier.

Selon Zakariya Faye qui parle au nom du collectif, cette boutique qu’il appelle abusivement bar est en train de « pervertir » les jeunes du quartier.

Le coordinateur de « Aar sa gox » accuse le débit d’alcool d’avoir provoqué au moins 17 morts de façon indirecte. 

Pour étayer son propos, il convoque le meurtre d’un jeune aux HLM 5 par le nommé « assassin » récemment libéré de prison.

L’Imam Cheikh Sadibou Diakhaté embouche la même trompette et prie la tenancière de mettre les voiles.

De toute façon, les membres de l’association Aar Sa Gox disent être déterminés à « mener ce combat » jusqu’au bout et affirment à cet effet, avoir déjà collecté 800 signatures déposées auprès de qui de droit.

Dans le viseur de l’association qui ne veut plus de sa présence dans le quartier, Anna Faye qui a accepté de parler à la presse, se quitte avec sa conscience. « Je n’ai rien à me reprocher puisque je dispose d’une autorisation en bonne et due forme. Pour le reste, je n’ai pas demandé aux gens de venir acheter de l’alcool et tous ceux qui entrent dans ma boutique, ne consomment pas sur place », répond la vendeuse de boisson alcoolisée. 

Anna Faye qui a repris le commerce après la mort de son mari n'est cependant pas contre une rencontre avec ses pourfendeurs pour trouver un terrain d'entente...
Samedi 12 Septembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :