Grève des taximen de Mbour : les lacrymogènes de la police touchent encore des élèves


La grève des chauffeurs de taxi qui a eu lieu à Mbour porte préjudice à l'école privée catholique Saint Esprit de cette ville. La boite de Pandore a été ouverte ce jeudi quand ces taximen, qui refusent de payer la taxe municipale qui s'élève à 6000 F Cfa, ont décidé de mettre en arrêt le trafic. Face à la détermination des policiers qui les poursuivaient, l'irréparable s'est produit.

Il s’ensuit une folle course-poursuite aux abords de la gare routière dénommée "garage Nianing", contigu à l'école précitée.

C’est ainsi que les limiers vont utiliser les lacrymogènes qui, avec l’amplification du vent, n'épargnera pas les écoliers... 
Au dernier décompte, ils seraient plus de 120 élèves à inhaler le gaz nocif. Ils seront tous conduits à l'hôpital de Grand Mbour. Les parents de cette école fréquentée aussi bien par les chrétiens que les musulmans sont dans la psychose.

 
Vendredi 16 Mars 2018



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :