Grenades lacrymogènes à l’intérieur d’une école : La Police nie et indexe l’expansion des odeurs de gaz comme ayant affecté les élèves


La Police Nationale a apporté des éclaircissements suite à une information véhiculée et qui fait état de grenades lacrymogènes qui auraient été lancées à l’intérieur d’une école élémentaire située non loin du Commissariat Central de Dakar. Selon le Bureau des Relations Publiques de la Police Nationale en effet, des grenades lacrymogènes ont été utilisées aux abords du Commissariat Central mais pour disperser un attroupement improvisé par des individus qui protestaient contre l’interpellation de manifestants. « Immédiatement, un Officier a été dépêché sur les lieux aux fins de constatation.  Il en ressort qu’aucun blessé ni dégât matériel n’a été enregistré » indique t’elle. Quelques instants plus tard, ajoute leur communiqué « le Directeur de dudit établissement s’est personnellement rendu au Commissariat Central de Dakar pour confirmer qu’il n’y a pas eu de grenade y lancée ». Aussi et selon la Police, la proximité des lieux et la direction du vent ont favorisé l’expansion des odeurs de gaz ayant affecté les élèves et autres individus des alentours. Et la Police de finir par regretter cet « incident malheureux et regrettable » et en précisant en même temps, qu’il « ne visait nullement les élèves dont la quiétude a été perturbée par des fauteurs de trouble à l’ordre public ».
Samedi 10 Mars 2018
Dakar actu




Dans la même rubrique :