Énergie : La Senstock fait les bouchées doubles pour combler la forte demande en carburant.


Sur le site de produits blancs, un de leurs trois dépôts de carburant, la société Senstock est en train de mettre les bouchées doubles pour essayer de combler la forte demande de carburant au niveau des stations d’essence. Pour constater de visu le niveau des chargements sur le site, une délégation conduite par le ministre du pétrole et des Énergies a effectué une visite au niveau des locaux de Senstock.
 
Sur place plus d’une centaine de camions citernes attendaient d’être chargés pour alimenter les stations d’essence. Le Directeur exploitation de Senstock accompagné de quelques membres de la plateforme, Philippe Dussol, a donné des assurances fermes. Selon lui, non seulement la Senstock fonctionne au maximum, mais la boîte s’est donnée les moyens de relever le nombre de camions citernes chargés par jour de 80 à 130. Celui-ci a évoqué ‘’quelques ennuis techniques qui ont un peu compliqué les transferts inter-dépôts’’.
 
Toutefois, il a fait mention des deux points d’approvisionnement habituels que sont le Port de Dakar et la production de la Sar (Société africaine de raffinage). Ce, pour dire que la période d’arrêt de la Sar fait que la société Senstock a reçu toutes ses importations de carburant via le port. ‘’Cela nous oblige donc à transférer tout le produit et c’est ce qui, selon lui, explique la présence de quasiment tous les distributeurs de carburants du pays qui sont en train de charger dans le dépôt.

Au finish, il a indiqué qu’un camion-citerne rempli de carburant peut alimenter une grosse station voire 2 ou 3 points de vente. Donc, dit-il, ‘’quand on charge une centaine de camions c’est quelque 200 ou 250 points de vente qui sont alimentés’’. 
Jeudi 21 Avril 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :