ETATS-UNIS : L’administration Trump dévoile sa « nouvelle stratégie de défense nationale »

L’armée américaine a besoin de se moderniser car son « avantage compétitif diminue dans tous les domaines », affirme le secrétaire à la défense.


Contrer les ambitions de la Chine et de la Russie est au cœur de la nouvelle « stratégie de défense nationale américaine », rendue publique vendredi 19 janvier.
Lors d’une conférence de presse, le secrétaire à la défense, James Mattis, a souligné que la compétition entre les grandes puissances, et non plus le terrorisme, était désormais la priorité de Washington en matière de sécurité nationale.

La Chine et la Russie comme menaces principales

« Nous faisons face à des menaces grandissantes de puissances révisionnistes aussi différentes que la Chine et la Russie, des nations qui cherchent à façonner un monde compatible avec leur modèle autoritaire », a-t-il dit en présentant le document.

L’armée américaine a besoin de se moderniser car son « avantage compétitif diminue dans tous les domaines – aérien, terrestre, marin, spatial et cyberspatial – et ne cesse de diminuer », a ajouté Jim Mattis en présentant ce document à Washington. Le président Donald Trump avait présenté le mois dernier sa nouvelle « stratégie de sécurité nationale », et le document signé par M. Mattis en est la déclinaison militaire.

Cette nouvelle stratégie de défense, la première depuis dix ans, « reconnaît que la Chine et la Russie, en particulier, ont œuvré assidûment depuis plusieurs années à développer leurs capacités militaires », a expliqué à la presse le sous-secrétaire à la défense chargé de la stratégie, Elbridge Colby.

Moscou n’a pas tardé à réagir. Depuis le siège de l’ONU, à New York, Sergueï Lavrov, le ministre des affaires étrangères russe, a accusé Washington de préférer « une stratégie de confrontation » à un « dialogue normal ».

Le document d’une cinquantaine de pages, dont seul un « sommaire » d’une dizaine de pages a été rendu public par le Pentagone, accuse la Chine d’avoir usé de « tactiques économiques prédatrices pour intimider ses voisins tout en militarisant la mer de Chine ».

Les menaces de la Corée du Nord et de l’Iran

La Corée du Nord est également présentée comme l’une des priorités de la défense américaine, en raison de ses programmes balistique et nucléaire. De même, l’Iran est accusé de menacer la stabilité au Moyen-Orient, voire dans le monde entier. Les islamistes, malgré leurs revers en Irak et en Syrie, continuent par ailleurs de représenter une menace, juge Washington.

Par ailleurs, Washington cherche à obtenir des alliés un meilleur « partage du fardeau », selon le document, qui propose de « fortifier » l’OTAN. « Nous attendons de nos alliés européens qu’ils respectent leur promesse d’augmenter leurs budgets de défense et de modernisation pour renforcer l’alliance face à nos soucis de sécurité communs », est-il précisé.

La nouvelle stratégie militaire américaine ne mentionne absolument pas le changement climatique, que le prédécesseur de Donald Trump, Barack Obama, considérait comme un véritable enjeu de sécurité nationale. Depuis, le président républicain a annoncé le retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat signé, en 2015, par près de 200 pays.

 
Vendredi 19 Janvier 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :
LE LAIT, TROP LAID ?

LE LAIT, TROP LAID ? - 24/05/2018