ET EXALTÉ POUR TOI [MUHAMMAD] TA RENOMMÉE.


Lorsque le Journal Charlie hebdo reprend ses funestes caricatures, son objectif, dit-il, est de jouir de son droit au blasphéme. Droit revendiqué par le Président Français lui-même. Mais au-delà de ce droit se profile plutôt la volonté de blesser et l’aveu de faiblesse. Car la vengeance est un aveu de faiblesse morale. Et c’est à ce niveau que se situe notre supériorité, notre force morale dans le dépassement. 

 

Et l’archétype, c’est le Prophéte psl, lui-même qui indique la voie: وعن أبي هريرة ، قال : قيل يا رسول الله ادع علىالمشركين قال : إني لم أبعث لعانا ، وإنما بعثت رحمة . رواه مسلم . 

 

Abu Hurayra rapporte qu’on a demandé au Prophéte d’invoquer la malédiction de Dieu sur les polythéistes, il dit: “Je n’ai pas été envoyé pour maudire. Je suis envoyé en tant que miséricorde”.

 

La récidive de Charlie Hebdo est une provocation mais sans le savoir, elle procéde de la glorification du Prophéte. Car, à chaque fois qu’on a voulu lui nuire, on a exalté son nom. Et lorsque le nom du Prophéte est proféré, deux milliards de poitrines pétries d’amour élévent “çalla Allah ‘alayhi wa sallam”. Son nom est exalté deux milliards de fois. 

Quand aux caricatures, elles blessent parce qu’il y a volonté de nuisance. Mais si la caricature en elle-même est une représentation de l’imagination de l’auteur, elle est aussi jauge de son ignorance de l’histoire. 

 

Les musulmans ne sont pas le Prophéte Psl, dans leurs pratiques. Ils le sont dans leur aspiration à la perfection. Les musulmans sont ce qu’ils sont : des humains imparfaits dans leurs caractéres, dans leur capacité intellectuelle, dans leurs perceptions. Ils commettent des fautes, font des erreurs, trébuchent, se relévent et se corrigent. C’est le sens de leur itinéraire spirituelle. Représenter l’archétype Muhammad Psl sur la perception du musulman de ce siécle, imparfait et “socialement modifié” c’est inverser les choses. 

 

Prendre l’imparfait comme modéle pour représenter une autre réalité, totalement différente. Les caricatures sont une représentation de l’imaginaire de l’auteur à partir d’images qui n’ont rien à vour avec al-Mustfa. Elles ne représentent rien de ce bien-aimé qui était : 

⁃ رحمة للعالمين, Miséricorde pour l’humanité.

⁃ D’une qualité morale au-dessus des plus éminentes: وإنك لعلى خلق عظيم

⁃ D’une finesse morale reflet de son éducation divine. 

 

Celui-là même dont parle le célèbre écrivain russe Léon Nikolajeviç Tolstoï qui s’exprime ainsi : « Nul doute que le Prophète Mohammed est l’un des plus grands réformateurs de l’humanité. Il doit être loué pour avoir conduit l’humanité vers la vraie lumière, vers la justice et la paix. Il a empêché le versement du sang des innocents, et en même temps, il a ouvert au monde la voie du progrès et de la prospérité. Hormis cet homme, personne au monde n’a pu réaliser une si grande œuvre, c’est pourquoi il est digne de respect, d’admiration et de considération. Mohammed est le Prophète de l’Islam. Il a invité son peuple à n’adorer qu’Allah. »

وإنك لعلى خلق عظيم

 

Ton nom est exalté. 

Allahumma. Çalli wa sallim ‘alâ Sydinâ Muhammad wa âlihi wa çahbihi.

 

A. Azize KEBE

Vendredi 11 Septembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :