ENTRETIEN AVEC OULIMATA GUÈYE (Coordinatrice Nationale Jeunesse Féminine Madické 2019) : " La bataille de Touba aura lieu... La cité a choisi son conseiller municipal... De hauts dignitaires du Pds travaillent pour Macky alors que d'autres ont, en ca

Dans cet entretien que nous accorde la coordinatrice nationale de la jeunesse féminine de Madické 2019, il ressort trois éléments qui frappent. En effet, Oulimata Guèye, qui a en ligne de mire le démarrage de la campagne le 3 février prochain à Mbacké ( même date et même lieu pour le candidat Macky Sall), annonce que '' la bataille de Touba aura lieu ''. Certaine que la cité soutiendra celui qui a accepté d'être un de ses conseillers municipaux, Oulimata Guèye fera d'autres révélations, les unes plus renversantes que les autres.


Dakaractu : Beaucoup estiment que Me Madické est un candidat préfabriqué par le Président sortant...

Beaucoup savent aussi que le Président Macky Sall n'ose pas confier ce boulot de seconde zone à un homme de la trempe de Me Madické Niang qui n'a rien à lui envier. Dites plutôt que ce sont des gens mal informés qui croient à ces idées ubuesques. Personnellement, je crois que c'est l'adversaire d'en face qui largue ces faussetés pour saper l'engouement suscité par Me Madické Niang chez les populations. C'est peine perdue, parce que la rumeur a très tôt été rangée dans les tiroirs apéristes, vu qu'elle peinait à prospérer.


C'est quand-même étonnant que vous ayez pu assurer les parrainages en un temps si record. L'État ne vous a-t-il passé des signatures ?

Je tiens à dire que ce sont les militants du Parti démocratique Sénégalais, pour l'essentiel,  qui ont parrainé Me Madické Niang. Parmi ceux que vous entendez parler et animer les débats télévisés, défendant becs et ongles la candidature injustement invalidée de Karim Wade, il y'en a qui ont signé pour notre candidat.  Et c'est loin d'être scandaleux. Ces gens ont compris que le Pds ne pouvait pas se permettre  de ne pas avoir de candidat. Ils se cachent, mais nous leur demandons de s'afficher avant le démarrage de la campagne. Madické ne peut pas être, encore une fois, de connivence avec le Président Sall. Toutefois, je peux vous dire qu'au sein de notre parti, i y'a de gros bonnets qui travaillent pour Macky et nous y reviendrons si vous le désirez.


Bien sûr ! Vous accusez qui ?

Toutes ces personnes qui poussent le Président Abdoulaye Wade à entretenir ces relations délétères avec Me Madické.... Ces gens travaillent pour Macky et Wade ne le sait pas. Ils sont à la solde de ce dernier. Ils en veulent au Président Wade de n'avoir jamais joué, sinon tardivement, les premiers rôles au sein du Pds.


C'est le dernier message de Wade qui  vous pousse à avancer ces accusations aussi grraves ?


Je n'accuse personne. Et puis, qu'est-ce qui vous dit que c'est Wade qui est l'auteur de cette sortie. Nous sommes sûrs d'une chose : on essaie de manipuler le Président Wade, à dessein. Certaines personnes paieront tout l'or du monde pour que les deux hommes ne se retrouvent pas. On a fini de les identifier, ces faiseurs de troubles. Mais le moment de les dénoncer en citant leurs noms n'est pas arrivé et nous ne nous empressons pas, espérant qu'ils iront reconsidérer leurs positions.


Vous démarrez la campagne à Mbacké, tout comme le Président Macky Sall. Avez-vous peur d'être noyé ?

De tous les candidats qui brigueront les suffrages des Sénégalais en février, Me Madické Niang sera le seul qui votera à Touba. Il a servi la cité religieuse au  moment où nul ne pensait qu'il lui viendrait à l'idée de diriger le Sénégal.  Je signale aux Sénégalais qui ne le savaient pas encore que l'avocat a accepté de faire office de conseiller municipal sur demande du Khalife Général des Mourides, Serigne Sidi Mokhtar Mbacké. Paix à son âme ! 

 Laissez-moi vous dire que Touba a déjà choisi son camp en octroyant à notre candidat 156 000 signatures lors de la phase de collecte. Ses relations avec les familles religieuses du pays malgré son appartenance affichée à celle de Serigne Touba ne souffrent d'aucune carence. Il est bien accueilli partout. C'est pourquoi d'ailleurs, il a envisagé de mettre un ministre des Affaires religieuses qui sera chargé de veiller à l'héritage culturel, religieux et à s'occuper des cultes.


Macky et Madické à Mbacké au même moment par rapport au défi de la mobilisation ?


Oui, c'est ce que j'essaie de vous expliquer. Il appartient aux populations de Touba de dire au Président Madické que ''nous savons ce que Touba vaut pour lui"  et au Président Macky Sall que "nous savons que nos difficultés, nos souffrances ne vous émeuvent pas." 
Reconnaissez qu'à Touba, des familles entières ont été obligées de vider leurs maisons englouties par les eaux pluviales pendant l'hivernage, faute d'un bon réseau d'assainissement. Convenez avec moi que la pauvreté est la chose la mieux partagée dans les quartiers périphériques de Touba et de Mbacké. Allez visiter les Santhianns et vous verrez. Nous déroulerons notre meeting. Les populations viendront. Et Dieu sait que nous ne payerons pas les présences.


Payer les présences, c'est à dire ?

C'est à dire que nous n'allons pas payer les gens pour qu'ils viennent assister au meeting d'ouverture. Nos amis d'en face seront obligés de procéder de la sorte au risque de ne voir personne. Regardez cette campagne électorale déguisée à laquelle le candidat Macky Sall a procédée ces derniers jours. Il brave les interdictions. Il faut ce qu'il veut...


Macky se prévaut d'un bilan visible à l'œil nu...

(Elle coupe) Il se prévaut d'un bilan aux infrastructures, pour l'essentiel, obtenues suite à des dettes mirobolantes. Des infrastructures qui ne seront utilisées que par des personnes privilégiées ne nous enchantent pas. Faites que le TER passe à Darou Moukhty. Cela me ferait beaucoup plaisir. En réalité, le Président Macky Sall a poursuivi certains chantiers intelligents et importants de Wade, entrepris d'autres pour sauver des entreprises Européennes comme ce fut avec Alstom,  mis en place un Plan Sénégal Emprisonnement en jetant des adversaires à Rebeuss et au Camp pénal, utilisant la justice pour régler des comptes, manipulant des Sages pour écarter des candidats, pour ensuite envoyer ses ministres déclarer qu'ils ont recruté de gros bras chargés de mater ceux qui oseront dire non. Son bilan est véritablement unique dans son genre, à la limite phénoménale. Le pays a perdu de sa sérénité. Le Président n'a pas su identifier les priorités des Sénégalais. Nous avons honte d'entendre ces préposés se vanter de la DER. Un financement rapide ne sera jamais consistant.  Ces microfinances avec des taux de 14% ne sont que le reflet d'une gouvernance de tâtonnement. Me Madické a un projet de société  '' Jaam Ak Khéwal '' avec 28 mesures. Il sera question de faire du travail l'élément central d'une gouvernance vertueuse et surtout régionale. Chaque région aura un ministre capable de connaître les difficultés de la région et se chargera de veiller à ce qu'elles soient résolues.


Madické Président... Y aura -t-il des règlements de comptes ?


Me Madické Niang, Président de la République du Sénégal... Ce sera non pas pour régler des comptes, mais pour développer le Sénégal. Espérons que les Sénégalais ne confieront pas les destinées de ce pays à des gens qui ont échoué ou des leaders inexpérimentés, immatures....
Jeudi 24 Janvier 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :