Disparition de Didier Badji et Fulbert Sambou : Leurs familles exigent la comparution de IMF, ancien ministre de la Justice


La sortie de l’ancien ministre de la Justice dans l’émission « L’invité de MNF » a réveillé la colère noire des parents de Didier Badji et Fulbert Sambou. Ismaïla Madior Fall avait soutenu que leur disparition est prise en compte par la loi d’amnistie. Une déclaration qui a poussé les familles à interpeller le nouveau régime, afin d' agir pour que la lumière rejaillisse.


« Nous ne réclamons que justice. Les interrogations que nous avons, restent en l’état. Nous endurons une souffrance depuis plus d’une année qui est la déduction réductrice d’un silence de l’ancien régime. On n’a entendu ni la DIRPA, ni le haut Commandement de la Gendarmerie, ni le président en parler parce que Didier était détaché à l’IGE qui dépend du Palais ... » s’est désolé Alain Diédhiou, sécrétaire aux relations avec les organisations aux droits de l’homme et des associations de masse du comité de gestion de crise des ressortissants des îles du Bliss Casa de la Casamance.


Pour la part de Vincent Sambou, le binôme de Fulbert Sambou n’arrête pas de se poser des questions. Ami depuis l'enfance, Vincent dit s’être rendu au lieu où leurs vêtements ont été retrouvés pour chercher leurs corps, mais rien. Il raconte à son tour. « Le lendemain j’ai appelé son grand-frère à 5h du matin, il me demande de le rejoindre à Malika plage. Nous sommes partis au Cap manuel. Quand nous sommes arrivés, j’ai senti quelque chose. On a cherché jusqu’à 19h, on n’a rien trouvé. Je ne pense pas que Fulbert et Didier puissent aller pêcher à cet endroit. Je les connais et ce n’est pas un lieu où ils iront pêcher. J’ai des points d’interrogation. Qui est-ce qui s’est réellement passé ? Qui est-ce qu’ils ont fait à Didier et à Fulbert ? » dit-il en larmes.
 
Mercredi 10 Juillet 2024
Chamsidine Sane



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :