Démissionnaire, Déthié Faye crache du feu sur YAW : « Il nous fallait nous démarquer du diktat et d’une démarche clanique... »


 La CDR/Fonk Sa Kaddu, adressant une lettre aux leaders de la coalition Yewwi Askan Wi, a décidé de se retirer de la Coalition pour, dit-il,  « rester fidèle à la ligne qui a construit son identité. » C’est sans oublier, pour Déthié Faye, de donner les raisons qui l’ont poussé à se démarquer de la coalition sur laquelle il fondait beaucoup d’espoir. 
Celui qui a été le plénipotentiaire des non-alignés à la commission cellulaire du dialogue politique déclinera les raisons qui l’ont poussé vers la porte de sortie en considérant que l'action politique, pour être au service exclusif du peuple, doit être portée par des valeurs et des principes tels que le respect du principe d'égale dignité des formations politiques, le refus de l'alignement, de la soumission et du  diktat, le bannissement du terrorisme verbal et de la stratégie de caporalisation, ainsi qu’à l'attachement à la transparence dans les prises de décision.
 
Sans mâcher ses mots, le président du CDR/Fonk Sa Kaddù nous fait savoir que la démarche entreprise par la coalition Yewwi Askan Wi qui veut rompre avec la pratique politicienne qui plombe le pays, est loin de pouvoir nous sortir d’affaire. 
À ce propos, le plénipotentiaire des non-alignés confie : « On ne peut pas vouloir promouvoir la démocratie et la transparence et s’adonner à des pratiques qui sont assimilables à celles que les gens d’en face appliquent. Sinon, le changement et la rupture dont on parle ne seront jamais de mise », s’est indigné Déthié Faye. Poursuivant son propos, le démissionnaire de la coalition Yewwi Askan Wi déplore le clanisme qui risque de réduire en cendres l’espoir de ceux qui ont cru dès le début, à la politique de la rupture : «  Ces gens sont là simplement pour des guerres de positionnement. Ils ne sont pas soucieux des véritables enjeux. Il y’a des questions de fond qui devraient être débattues mais cette volonté d’uniformiser la pensée, de caporalisation, a fait qu’aujourd’hui, il y’a un profond sentiment de malaise qui nous a amenés à tirer les conséquences et à nous départir de cette ligne restrictive », soutient encore Déthié Faye.
 
Le président de CDR/Fonk Sa Kaddù se dit surpris de la tournure de certains débats internes.  « Souvent, nous avons le sentiment que les choses sont préparées d’avance. On ne doit pas mettre les gens devant le fait accompli. Il y’a beaucoup à refaire dans cette coalition car les gens ne vont pas accepter de se plier à des idées solitaires se prenant comme le centre du monde… », confie notre interlocuteur au téléphone.
 

 
 
 
Mercredi 13 Avril 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :