Décès du journaliste Salif Diallo, Abdoulaye Thiam revient sur ses derniers instants : « Salif était sorti de réanimation… »


Décès du journaliste Salif Diallo, Abdoulaye Thiam revient sur ses derniers instants : « Salif était sorti de réanimation… »
C’est sous le choc et dans la consternation que la presse sénégalaise, notamment celle sportive, s’est réveillée avec l’annonce du rappel à Dieu du journaliste, Salif Diallo, ce lundi, des suites d’une maladie. Une douloureuse perte selon Abdoulaye Thiam, le président de l’association de la presse sportive (ANPS), dont le long compagnonnage et l’amitié avec le disparu étaient connus de tous. 
« C’est une nouvelle consternante pour la presse africaine. J’ai perdu un grand-frère, c’est très dur »,  renchérit Abdoulaye Thiam, encore présent à l’hôpital Abass Ndao au moment où Dakaractu le joignait au téléphone pour recueillir son témoignage. « Il n’hésitait pas à prendre son téléphone pour m’appeler et me donner des conseils ou des orientations. »
Ému, Abdoulaye Thiam fera savoir que cela faisait plusieurs jours que Salif Diallo était malade et hospitalisé à l’hôpital Abass Ndao où il recevait des soins. « On lui avait rendu visite à l’hôpital Abass Ndao avec Bamba Kassé »,  explique le dirigeant de l’ANPS qui souligne qu’après avoir été admis en soins intensifs, Salif « était sorti de réanimation… » L’espoir était donc permis, mais hélas !
Ancien étudiant du CESTI, Salif Diallo qui était le chef du desk Sport à l’agence presse sénégalaise (APS) avait travaillé à Sud Quotidien et à Nouvel horizon en plus de collaborer régulièrement avec la CAF et la FIFA. Un professionnalisme et une rigueur qui ont marqué Abdoulaye Thiam qui a également évoqué la grande générosité de Salif Diallo, « il était dans une dynamique de former beaucoup de jeunes », révèle-t-il…
Dans les derniers moments avant sa disparition, le président de la fédération sénégalaise de football, Augustin Senghor avait d’ailleurs été mis au courant de l’état de santé de Salif Diallo. « Hier (dimanche) j’ai appelé Augustin Senghor pour lui dire que Salif était malade », renseigne Abdoulaye Thiam qui évoquait la possibilité de l’évacuer à l’extérieur pour une prise en charge médicale….
Originaire de Goudomp, la date et le lieu d’inhumation de Salif Diallo restent encore inconnus…
Lundi 31 Octobre 2022



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :