Audit du fichier électoral : L'exposé magistral de Barth tendant à remettre en cause l'élection du PR


Barthélémy Dias n'a pas encore livré son dernier mot sur l'issue du scrutin présidentiel.
À quelques jours de la prestation de serment du président Macky Sall, déclaré vainqueur au premier tour, le responsable politique et maire de la commune de Mermoz/Sacré-Coeur s'est lancé dans un exercice de diagnostic sans complaisance du fichier électoral.
C'est un véritable cours magistral qu'il a tenu à livrer pour prouver l'illégitimité de la reconduction du président Macky Sall avec la complicité des plus hauts magistrats du pays, la Daf et les institutions de la République en charge de l'organisation de la présidentielle.
Son diagnostic du fichier électoral a décelé plus de 106 codes de centre d'état civil inexistants, de 04515, des numéros de registres inexistants sont passés à 09840 informe le maire de Mermoz/Sacré-Cœur. Sur le cas des électeurs "nés au Sénégal", il renseigne que plusieurs électeurs ont eu comme lieu de naissance "Sénégal" en lieu et place d'une ville du pays. À ce titre, il défie le ministre de l'intérieur de livrer le code de rattachement du Sénégal, car juge-t-il, le lieu de naissance est obligatoirement codifié.
Sur les attributions de doublon en mode bis-repetita, Barth relève 155.248 électeurs du fichier ayant eu droit à une carte d'électeur qui existe déjà.
Le responsable politique socialiste hostile au régime en place précise, cependant, ne pas être dans la divulgation de données personnelles, car étant dans une affaire de dénonciation d'une association de malfaiteurs...
Dimanche 31 Mars 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :