Achat de granulat au Maroc: un frère de l’international Pape Alioune Ndiaye perd 47 millions Fcfa


Achat de granulat au Maroc: un frère de l’international Pape Alioune Ndiaye perd 47 millions Fcfa


Le frère de l’international sénégalais Pape Aliou Ndiaye a trainé en justice, ce 09 juillet, le nommé M. Mbaye domicilié à Yoff Apecsy qu’il accuse d’avoir abusé de sa confiance pour lui soutirer 31 millions Fcfa destiné à l’achat de granulat et 16 millions pour une opération de commercialisation de l’oignon. L’accusé et la partie civile A. Ndiaye ont tous les deux fait face au juge du tribunal correctionnel pour tirer l’affaire au clair.

« J’ai reçu de A. Ndiaye 31 millions Fcfa. On s’est connu au Maroc grâce à un certain Lamine qui est son ami. Il venait pour la location de 3 camions pour le transport de granulat. Je lui ai proposé 4 millions Fcfa mais on a convenu de 11 millions Fcfa. Il voulait du ganulat, un produit inflammable que je lui ai trouvé.  Je lui ai fait une facture de 100 tonnes du produit qu’il fallait partager entre les 3 camions. C’était destiné à un terrain synthétique à Dahra Djollof. », a indiqué M. Mbaye qui a soutenu vivre et s’activer au Maroc.

Le granulat est un produit destiné à la construction d'ouvrages de travaux publics, de génie civil et de bâtiment. Il ressort des débats d’audience que la quantité devait servir pour le centre Djolof olympique club de l’international sénégalais Pape Aliou Ndiaye  implanté à Dahra Djolof. Cependant, le granulat n’a jamais été livré. Entre temps, une opération de commercialisation de l’oignon a lié les parties.

« En attendant la disponibilité du granulat qu’on devait aller chercher en Espagne, on s’est expliqué sur 3 camions d’oignons en raison de 16 millions Fcfa par camion.

C’est à Lamine son ami qu’il a remis les 16 millions Fcfa du premier camion. Il ne m’a donné que 6 millions Fcfa avant le convoyage du 1er camion. Les 10 millions Fcfa c’était pour les 2 autres camions d’oignons. Les camions ont été livrés à Mbour à un moment où le marché était inondé d’oignon hollandais. Les camions ont finalement été vendus entre 9 et 10 millions Fcfa en perdant sur chaque camion 7 millions Fcfa. 6 millions Fcfa ont été remis à Lamine son ami. », a soutenu M. Mbaye.

Entendu dans le fond, A. Ndiaye frère du sociétaire de FK Tobol Kostanaï au Kazakhstan, Pape Alioune Ndiaye a livré sa version des faits.

« Je voulais du ganulat que je devais aller chercher au Maroc. J’ai été accompagné par mon ami Lamine. C’est lui qui m’a parlé de M. Mbaye pour transporter le produit. Il m’a taxé 11 millions Fcfa. Après discussion comme je n’avais pas exécuté la transaction avec la société marocaine qui devait me vendre le granulat, M. Mbaye m’a proposé d’attendre pour me chercher le produit à un prix plus bas. Finalement, il a fait ses tractations pour nous en trouver et on a convenu pour les 100 tonnes de granulat à 20 millions Fcfa en plus du transport 11 millions Fcfa ce qui fait 31 millions Fcfa », a soutenu A. Ndiaye. Interpellé sur ce qui l’a amené à s’intéresser au marché de commercialisation de l’oignon, le plaignant précise.

« C’est M. Mbaye qui m’a proposé le marché de l’oignon. Je lui ai dit que je n’avais pas d’argent et que c’est le granulat qui m’intéressait. Il m’a demandé ce que j’avais comme argent, je lui ai dis que je ne disposais que 8 millions Fcfa qu’il a encaissés. Après avoir livré le camion à Castors, il a retenu mes 6 millions et m’a demandé d’en rajouter 10 millions pour 2 autres camions à transporter vers Dakar et je lui donné l’argent. C’est à son assistant M. Guèye qu’on a remis les 31 millions Fcfa. C’est à lui aussi qu’on a donné les 10 millions Fcfa au nom de M. Mbaye.

Pour le mis en cause, le produit n’existait pas au Maroc ce qu’il est allé chercher en Espagne. Mais, le plaignant le dément. 

« Il ne m’a pas vendu du granulat, je lui ai donné mandat pour me l’acheter et en assurer le transport. Je n’ai pas reçu de granulat ni vu les 2 autres camions d’oignons qu’il a dit avoir livré.

Revenant sur les sommes d’argent versé, le mis en cause a indiqué avoir touché 39 millions Fcfa. 

« J’ai exécuté toutes mes obligations. Il n’y avait pas de granulat au Maroc le produit n’était disponible qu’en Espagne. Je lui ai livré 3 camions d’oignons. Je dois lui devoir entre 10 et 12 millions Fcfa. Comme il n’y avait pas de granulat et en entendant la disponibilité, on s’est engagé tous les 2 dans l’opération de l’oignon et les faits se sont déroulés au Maroc», a expliqué le prévenu M. Mbaye.



Dans ses plaidoiries, la partie civile a relevé la culpabilité du prévenu. 

« Voilà une affaire qui devait faire 10 jours a finalement fait des mois jusqu’à aujourd’hui et il n’y a pas toujours de livraison du granulat. Le prévenu vous dit ici qu’il n’y a pas de granulat au Maroc et que le produit n’était disponible qu’en Espagne alors comment expliquer le fait qu’il ait payé lui-même avec sa société le produit auprès d’une société marocaine dont la facture vous a été remise M. le président. », a indiqué le conseil qui a demandé à installer en cause la société du mis en cause. L’avocat a réclamé le paiement de 70 millions Fcfa pour toutes causes de préjudice subis.



Le parquet a estimé que les charges qui pèsent sur le prévenu M. Mbaye sont constantes. Le maitre des poursuites s’est rapporté à l’application de la loi pénale.



La défense a pour sa part démonté les accusations. Selon les avocats, il ne s’est jamais agi d’un mandat que M. Mbaye a reçu de A. Ndiaye pour l’achat de granulat. A les en croire, la société du prévenu a acquis le produit en Espagne à un prix plus acceptable avant de le vendre à A. Ndiaye à 20 millions Fcfa et plus du transport ce qui explique les 31 millions Fcfa que la partie civile lui a remis. La défense considère qu’il n’y a jamais eu d’infractions dans cette affaire. Les avocats ont plaidé le renvoi de leur client des fins de la poursuite.

La délibération est fixée au 16 juillet prochain…
Mardi 9 Juillet 2024
Moussa Beye



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :