Accord gazier : « Ces accords là, nous les considérons comme des accords léonins » (Thierno Bocoum) >


En tournée dans la région de Kaolack, le président du mouvement Agir, Thierno Bocoum a mis le pied dans l'accord gazier signé entre le président Macky Sall et son homologue de la Mauritanie. " Les ressources naturelles du Sénégal ne profitent pas aux populations parce que c'est tout simplement des accords léonins et c'est d'autres qui en profiteront et pas les populations. Il n'y a pas une volonté manifeste du gouvernement de faire en sorte que la population en profite. C'est pourquoi, ces accords là nous les considérons comme des accords léonins. Nous réclamons beaucoup plus de transparence parce que c'est important et dans la  constitution, c'est bien écrit que les ressources naturelles appartiennent aux populations. Alors comment on peut exploiter les ressources qui appartiennent aux populations sans que les populations ne soient au courant du contenu des contrats? Nous  avons le contrat de 'Total' et jusqu'au moment où je vous parle les avenants n'ont pas encore été publiés et nous ne comprenons pas qu'on puisse instaurer une nébuleuse sur une question concernant les ressources naturelles dont les populations ont besoin. "
L'ancien parlementaire d'enfoncer le clou. "  Depuis la découverte du gaz et du pétrole, nous ne cessons pas de demander à ce qu'il y ait des contrats qui prennent en compte les intérêts des populations. Nous l'avons réclamé plusieurs fois, mais il n'y a pas, bien entendu, une volonté claire du président de la République et du gouvernement de faire en sorte que les ressources naturelles du pays puissent profiter aux populations. Pourquoi, je le dis? Si on prend l'exemple du pétrole, jusqu'au moment où je vous parle il y a un code pétrolier qui est dans le circuit et vous savez tous que pour voter une loi, ce n'est pas facile. Le président Macky Sall a réussi à faire voter des lois à l'Assemblée nationale en trois jours. Nous ne pouvons pas comprendre que ce code pétrolier ne puisse pas être voté d'autant que ce code va prendre en compte les intérêts des populations. En attendant qu'il soit voté, nous nous rendons compte que des contrats sont signés un peu partout, ces contrats là sont régis par un code pétrolier qui date de 1998 et qui ne prend pas en compte les intérêts des populations et le fait est que la découverte du gaz et du pétrole doit bénéficier aux populations".


Le patron du mouvement Agir a ainsi tiré la sonnette d'alarme afin d'inviter le régime en place à avoir beaucoup plus de "respect " à l'endroit des populations. " Les ressources naturelles doivent profiter aux sénégalais et nous nous battrons pour que cela soit une réalité. Pour ce qui est du fichier électoral, le Président Macky Sall veut nous inscrire dans une logique de recul démocratique..."
A noter que Mr Bocoum a été chez le khalife général de Médina Baye, Cheikh Ahmed Tidiane El Hadj Ibrahima Niass, ainsi qu'au domicile du guide spirituel, Serigne Mahi Niass.

Vendredi 16 Février 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :