502 milliards de F Cfa : c’est la contribution du groupe Sonatel aux recettes budgétaires des pays où il est présent


502 milliards de F Cfa : c’est la contribution du groupe Sonatel aux recettes budgétaires des pays où il est présent
« Le groupe continue de rester un acteur majeur de la création de richesse dans tous ses pays de présence, et particulièrement au Sénégal. Il a ainsi contribué pour plus de 502 milliards de FCFA aux recettes budgétaires des pays de présence », nous informe un communiqué, reçu ce lundi, de la Direction Communication institutionnelle et des Relations extérieures du groupe Sonatel.

Le document intitulé « Résultats consolidés au titre de l’exercice 2017 » mentionne : « Au titre du développement du secteur privé local, les activités du groupe ont généré au profit des entreprises locales plus de 247 milliards de FCFA de chiffres d’affaires. Au titre de la balance des paiements, le groupe y a contribué positivement dans tous ses pays de présence à travers les balances de trafic représentant des exportations nettes pour plus de 160 milliards de FCFA. Enfin, en matière d’emploi, les activités du groupe ont permis de générer plus de 3 500 emplois directs et plus de 100 000 emplois indirects grâce à une distribution commerciale étendue, à la sous – traitance et aux différents partenariats dynamiques ».

Dans le domaine de la Responsabilité Sociétale d’Entreprise, des actions ont été menées. Le groupe Sonatel s’active aussi dans l’émergence d’incubateurs. « Ainsi, après CTIC au Sénégal et CREATAEAM au Mali, l’incubateur Saboutech a été inauguré en Guinée où une centaine d’écoles a ainsi été connectée à la 3G dans le cadre du programme d’accès des lycées au monde digital », ajoute notre source.

« C’est aussi dans ce cadre que Sonatel Academy, la 1ère école de codage gratuite en Afrique de l’Ouest, a été créée au Sénégal. L’objectif est de former des jeunes, demandeurs d’emplois et profils sous-représentés, aux métiers techniques du numérique et leur permettre, à travers cette formation professionnalisante, de s’intégrer au marché du travail ou de créer leur propre activité », précise le groupe.

« De même, en partenariat avec la  Fondation Orange, au Sénégal comme en Guinée ont été inaugurées les premières Maisons Digitales, pour éduquer plus de filles et rendre les femmes de plus en plus autonomes.

Par ailleurs, les fondations du groupe Sonatel poursuivent la mise en œuvre du programme « Projet Village » qui contribue au désenclavement des localités reculées par la construction d’un centre de santé, d’une école et d’un point d’eau. Ainsi, au Sénégal, après Thicatt Woloff en 2015 et SOB2 2017, le 3ième Projet Village a été développé à Mbakhna, dans la région de Matam, et sera inauguré en 2018. Au Mali, deux nouveaux villages ont été réalisés à Kérouané et à N’Tentou tandis qu’en Guinée, c’est Kenendé qui a posé la 1ère pierre de ses infrastructures après Wallia en 2016 », relève le document.

« Le nouveau Datacenter du Sénégal (le plus grand d’Afrique de l’ouest), inauguré en juin 2017, devrait jouer un rôle moteur dans cette stratégie ainsi que le déploiement de l’accès client en fibre optique (FTTx  Résidentiel et Entreprise) et l’extension de la 4G qui va se poursuivre au Sénégal, en Guinée Bissau et au Mali », renchérit le communiqué en guise de perspectives.

Pour finir, « le groupe Sonatel va continuer la mise en œuvre de son  plan Stratégique «Horizons 2020 »,  accompagner les Etats pour une émergence numérique des territoires et renforcer son engagement citoyen à travers sa politique de Responsabilité Sociétale d’Entreprise ».

 
Lundi 19 Février 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :