3ème jour Safar : « Nous avons besoin d’un virus qui anime notre dévouement en Serigne Touba et non des microbes (...) d’ailleurs, il n’y a en plus dans ce pays » (Serigne Ousseynou Kane, guide religieux)


« Quiconque voudra retrouver sa santé sera sain à jamais au retour du Grand Magal et quiconque voudra perdre sa santé la perdra », a soutenu le guide spirituel, Serigne Ousseynou Kane, à l’occasion de la commémoration, le 21 septembre, du 3ème jour de Safar coïncidant avec le jour où Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul avait effectué en mer sa prière alors en déportation vers le Gabon. 

Comme tous les ans, celui qu’on surnomme « Borom khalima gui » marque à travers des séances de récital de Coran et de « Xassaïdes », ce jour, hautement historique et symbolique dans l’agenda de la communauté mouride.

La célébration de cette date a, notamment, permis au guide religieux de rappeler le sens du Grand Magal pour le disciple mouride.

Pour Serigne Ousseynou Kane, rien ne doit empêcher les fidèles dévoués de rallier la ville sainte de Touba, même en temps de propagation de pandémie comme la Covid-19, raison pour laquelle il a invité les fidèles à prendre toutes leurs dispositions pour assister au Magal prévu le 06 octobre prochain.

« Nous avons besoin d’un virus qui anime notre dévouement en Serigne Touba et non des microbes »,  a soutenu Serigne Ousseynou Kane « Borom Xalima Gui » qui laisse même entendre que le virus a disparu du territoire national.
Mercredi 23 Septembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :