Vous permettez, Monsieur l’Ambassadeur de France?


Vous permettez, Monsieur l’Ambassadeur de France?
Monsieur l’Ambassadeur,

En faisant une petite recherche biographique vous concernant, j’ai appris que vous n’étiez pas un diplomate de formation mais plutôt un ancien du renseignement. Ce qui explique certainement votre maîtrise imparfaite de la subtilité, du doigté et de l’élégance que requiert l’exercice de la fonction d’ambassadeur. Comme par ailleurs nous y ont habitué vos nombreux prédécesseurs. 

Votre pratique de la diplomatie fait souvent hausser les sourcils des puristes tant vous aimez les feux des projecteurs et donnez sans retenue votre avis sur tous les sujets, les grands comme les tous petits. 

Mais cette fois-ci, Monsieur l’Ambassadeur, vous avez poussé le bouchon un peu trop loin en vous permettant de faire un commentaire public du Communiqué du dernier Conseil des Ministres. 

Comment avez-vous pu vous permettre? Ceci  est en deçà des normes de qualité minimales qu’exige la diplomatie des temps modernes!

Votre fonction, Monsieur l’Ambassadeur, implique essentiellement la défense des intérêts de la France au Sénégal et  ça nous l’avons bien compris malgré tous vos efforts, souvent maladroits,  pour vous rendre sympathique aux yeux des sénégalais.  Votre compatriote, Mr Senac, a dû venir chercher de toute urgence votre assistance voire votre protection face à la colère montante des usagers de «son » autoroute à péage, excédés qu’ils sont par le coût exorbitant et les problèmes de sécurité récurrents. 

Monsieur l’Ambassadeur, vous voudrez également bien comprendre que la mission du Président de la République du Sénégal est de rester à l’écoute de ses concitoyens sénégalais, notamment ceux qui empruntent l’autoroute gérée par votre compatriote Mr Senac. 

Monsieur l’Ambassadeur,

Pour finir, je formule à votre égard trois exigences importantes:

1. Veuillez désormais emprunter les canaux conventionnels de communication avec les autorités du pays pour exprimer les préoccupations de vos concitoyens français car votre désinvolte interpellation publique est tout simplement inacceptable en 2018! 

2. Vous voudrais  fortement conseiller à Monsieur Senac de respecter le premier engagement de son contrat de gérance, à savoir assurer la sécurité de voyage des usagers.

3. Renouez de grâce avec la grandeur de la diplomatie française car elle est bien plus grande que votre personne. 

Sénégalaisement vôtre, 

Assane  Seck
Cité des Enseignants
Keur Massar
Dimanche 13 Mai 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :