Violence post-électorale en Guinée : Les organisations de la société civile sénégalaise invitent la CPI à envoyer une mission d'enquête internationale chez Condé.


En conférence de presse ce matin, la société civile et des mouvements citoyens Sénégalais ont condamné fermement la violence post-électorale qui se passe en Guinée au lendemain de la présidentielle tenu dimanche dernier.

"Nous exprimons nos profondes inquiétudes face à cette situation qui vient confirmer le bien-fondé des alertes que nous avions lancées dans une récente déclaration commune, sur le caractère dangereux de la volonté de Alpha Condé de forcer un troisième mandat. Nous condamnons ces tueries et dégâts matériels enregistrés, et nous inclinons devant la mémoire des disparus".

Par ailleurs, la société civile et ces mouvements citoyens Sénégalais regrettent le mutisme de l'institution sous- régionale, "la CEDEAO, animée par une commission exécutive dont le rôle, dans la crise en cours en Guinée, n'est que de cautionner la mascarade électorale pour un troisième mandat d'Alpha Condé".

À cet effet, les organisations de la société civile recommandent au président en exercice de la CEDEAO, de tenir un sommet extraordinaire consacré à la crise guinéenne pour stopper le bain de sang en cours et sauver la population guinéenne. 

Elles invitent également le secrétaire général des Nation-Unies à diligenter une commission d'enquête internationale pour enquêter sur les crimes commis depuis le début des concertations contre le troisième mandat...
Vendredi 23 Octobre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :