Une source au sein du Hamas dit que le mouvement examine une proposition pour une trêve de six semaines


Le Hamas en guerre avec Israël dans la bande de Gaza examine une proposition de trêve en trois étapes, dont la première prévoit un cessez-le-feu de six semaines, a indiqué lundi à l'AFP une source au sein du mouvement islamiste palestinien.

Des représentants du gouvernement israélien et du Hamas se sont retrouvés dimanche au Caire pour des négociations indirectes via les médiateurs de l'Egypte, des Etats-Unis et du Qatar qui leur ont soumis ce plan.

La nouvelle proposition prévoit également dans une première étape la libération de 42 otages israéliennes (dont des militaires, des enfants et des femmes âgées) en échange de 800 à 900 Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes, dont une centaine y purgeant de longues peines y compris à perpétuité, a précisé cette source proche des négociations.

Le projet d'accord stipule en outre l'entrée de 400 à 500 camions d'aide alimentaire par jour dans la bande de Gaza et le retour chez eux des habitants du nord du petit territoire palestinien déplacés par la guerre, a précisé cette source.

Dans un deuxième temps, tous les autres otages  seraient libérés. Israël estime qu'il reste actuellement 129 otages encore captifs dans la bande de Gaza, et que parmi eux 34 sont morts. En échange seraient libérés un nombre encore indéterminé de détenus palestiniens.

Une troisième et dernière étape prévoit le retrait complet de l'armée israélienne de la bande de Gaza et la fin du siège du territoire imposé par Israël après que le Hamas y a pris le pouvoir en 2007.

Les Etats-Unis ont de leur côté affirmé lundi que les médiateurs avaient présenté au Hamas une proposition de cessez-le-feu.

"Maintenant, il revient au Hamas de la concrétiser", a affirmé John Kirby, porte-parole du Conseil national de sécurité de la Maison Blanche, refusant de révéler des détails de cet accord pour ne pas le "torpiller".

Les pourparlers au Caire ont été "sérieux" mais il est trop tôt pour dire s'ils vont porter leurs fruits, a souligné la Maison Blanche.

Après une trêve d'une semaine fin novembre qui a permis la libération de 80 otages en échange de 240 prisonniers palestiniens, toutes les autres tentatives de négociation ont échoué depuis.
Mardi 9 Avril 2024
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :